A la Une Afrique Finances Finances publiques

La Somalie obtient 395,5 millions USD du FMI après avoir atteint le point de décision de l’initiative PPTE

La Somalie a fait l’objet mercredi 25 mars 2020, de deux importantes décisions du Fonds monétaire international (FMI) lui permettant d’une part de bénéficier d’un allègement de sa dette au titre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), et d’autre part de bénéficier d’un considérable appui financier sur la base d’un programme de réformes économiques et financières approuvé par l’institution.

Le FMI et l’Association internationale de développement (IDA) du Groupe de la Banque mondiale, en prenant communément la première décision, ont estimé qu’après avoir adopté les mesures nécessaires, la Somalie a atteint le point de décision de l’Initiative PPTE. Elle peut de ce fait commencer à bénéficier d’un allégement de sa dette extérieure.

Estimée à 5,2 milliards $ en valeur actualisée nette au début du processus PPTE, la dette extérieure publique de la Somalie sera dans un premier temps, ramenée à 3,7 milliards $ à travers l’application « des mécanismes traditionnels d’allégement ».

Par la suite, un allégement supplémentaire de 2,1 milliards $ sera effectué au titre de l’Initiative PPTE. Sur ce montant, 843 millions $ et 1,225 milliard $ devraient être effacés respectivement par les créanciers officiels multilatéraux et bilatéraux. A cet effet, les créanciers du Club de Paris devraient prendre une décision sur l’allégement de leur dette, d’ici fin mars 2020. Les principaux créanciers du Club de Paris sont les Etats-Unis, la Russie, l’Italie et la France.

Selon l’institution de Bretton Woods, la dette publique extérieure de la Somalie sera réduite, passant de 5,2 milliards $ à fin 2018 à 557 millions $ en valeur actualisée nette, une fois qu’elle aura atteint le point d’achèvement de l’Initiative PPTE dans environ trois ans.

Un programme économique et financier triennal entre la Somalie et le FMI

La deuxième décision adoptée par le conseil d’administration du FMI est relative à l’approbation d’un programme économique et financier triennal appuyé par une Facilité élargie de crédit (FEC) et un Mécanisme élargi de crédit (MEDC) en faveur de la Somalie pour un montant total de 292,4 millions de droits de tirage spéciaux (DTS), soit environ 395,5 millions $ ou environ 179% de quota du pays.

Ce programme qui s’étalera sur trois années permettra de soutenir la mise en œuvre du plan national de développement adopté par les autorités somaliennes, ainsi que la mise en œuvre des réformes entre le point de décision et le point d’achèvement de l’initiative PPTE.

Les réformes se concentreront notamment sur un renforcement continu des finances publiques afin de répondre aux besoins de développement de la Somalie de manière durable, un approfondissement de la capacité de la Banque centrale, l’amélioration de l’environnement des affaires et de la gouvernance et l’amélioration du système de production des statistiques.

Selon le FMI, malgré un environnement sécuritaire, politique et climatique difficile, « la Somalie est restée résolue dans la mise en œuvre des réformes économiques. Cela a conduit à la décision d’allégement de la dette au titre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) ».

La croissance économique et l’inflation ont été relativement stables, mais la croissance a été trop faible pour lutter de manière significative contre la pauvreté généralisée. En 2019, le produit intérieur brut (PIB) réel aurait augmenté de 2,9%. Cependant, l’impact du récent essaim de criquets pèlerins et de la pandémie mondiale de coronavirus rend les perspectives à court terme moins sûres.
(Ecofin)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus