A la Une Afrique Entreprises Internationale Médias & Com Technologie Télécommunications TIC Uemoa & Cedeao

La Côte d’Ivoire va taxer Netflix, YouTube et tous les services de vidéo à la demande ayant des abonnés sur le territoire national

En Côte d’Ivoire, les autorités vont taxer les services de vidéo à la demande. L’information a été rendue publique le 9 janvier dernier par Ouattara Sié Abou (photo), le directeur général des impôts, lors d’une conférence de presse sur l’annexe fiscale 2020.

D’après les informations, la taxe sera de 3 % sur le montant versé par le client pour bénéficier du contenu de l’entreprise taxée. D’après le directeur général des impôts, tous les moyens ont été mis en œuvre pour que même les grandes entreprises comme Netflix, YouTube et Dailymotion paient la taxe. Pour y parvenir, la direction générale des impôts collaborera avec le ministère de la Communication.

40 % des taxes perçues sur la vidéo à la demande seront versées à l’Office national du cinéma, tandis que les 60 % restants seront affectés au Fonds de soutien à l’industrie cinématographique.

(EcoFin)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus