A la Une Afrique Assurance Finances Uemoa & Cedeao

La Côte d’Ivoire augmente sa part au capital de l’Agence pour l’Assurance et le Commerce en Afrique

L’Etat de Côte d’Ivoire a signé un accord de financement avec KFW, la banque de développement allemande, dans le cadre de l’augmentation du capital du pays auprès de l’Agence pour l’Assurance et le Commerce en Afrique (ACA), lui donnant droit à la « Facilité régionale de soutien aux liquidités (RLSF)».

Cet accord de financement entre la KFW et la République de Côte d’Ivoire signé en décembre 2019, en faveur de l’augmentation du capital de la Côte d’Ivoire auprès de l’Agence pour l’Assurance et le Commerce en Afrique (ACA), a fait l’objet d’une séance d’information le jeudi 20 février 2020 au ministère ivoirien de l’Economie et des finances, à Abidjan.

La transaction porte notamment sur un montant de six millions cinq cent mille (6 500 000) dollars américain, dont l’équivalent en euros donne l’accès à la Côte d’Ivoire au mécanisme financier appelé « Facilité régionale de soutien aux liquidités ».

M. Gala Armand Kouamé, Conseiller technique du ministre de l’Economie et des finances, s’est félicité de cette signature d’accord de financement, soulignant que « cela cadre bien avec les objectifs que le gouvernement ivoirien s’est fixé dans le cadre de la limitation des effets dommageables liés au changement climatique ».

D’ici 2030, dira-t-il, l’Etat ivoirien « prévoit de réduire de 28% les émissions de gaz à effet de serre et de porter la part d’énergies renouvelables à 42%. Et, cette contribution à l’augmentation du capital de l’ACA et l’accès désormais à la facilité RLSF (…) est une réelle aubaine ».

Cette signature d’accord de financement intervient dans un contexte de la promotion du mix énergétique, en plus de nombreux financements dans le secteur de l’énergie, pour renforcer l’accès à l’électricité, en particulier les énergies renouvelables.

« L’augmentation de la part contributive de l’état de la Côte d’Ivoire au capital de l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA) a pour impact direct l’augmentation de la capacité de souscription de l’ACA pour l’état de la Côte d’Ivoire qui avant l’augmentation était de US$ 305 M et qui avec l’augmentation est portée à US$ 361 M soit US$ 1.4 milliard en capacité brute » a expliqué M. Attati Kodjo, le représentant régional de l’ACA.

« L’autre impact direct de l’augmentation c’est la mise à disposition de l’état de la Côte d’Ivoire la Facilité Régionale de Soutien aux Liquidités(RLFS) », a-t-il ajouté, voyant en cette signature une « confiance de l’Etat de Côte d’Ivoire » envers sa structure.

La Facilité régionale de soutien aux liquidités (RLSF) est un outil financier servant de garantie pour couvrir les financements en faveur des pays bénéficiaires, dont la Côte d’Ivoire, leur permettant d’atteindre leurs objectifs en matière de mix énergétique.

La RLSF promeut les investissements en énergies renouvelables dans les pays membres de l’ACA grâce à une assurance qui protège les producteurs indépendants d’électricité (IPP) contre le risque éventuel de retard de paiement de la production livrée de la part des sociétés nationales d’électricité.

M. Gala a salué ces deux partenaires de l’Etat de Côte d’Ivoire, notamment la KFW et l’ACA, avec lesquels le pays veut davantage renforcer sa coopération bilatérale, tout en espérant « une coopération triangulaire gagnante » pour chacune des parties.

Le directeur pays de la banque de développement Allemande (KFW), Andreas Fikre-Mariam, le chef de la coopération de l’ambassade de la République Fédérale d’Allemagne, Benjamin Laag et le directeur des études techniques et financières de Côte d’Ivoire Energie, Mamery Serifou ont pris part à cette séance d’information.
(APA)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus