A la UneAfriqueÉconomieMinesMining, Oil & GasPerspectives

Konkoutou Hill : 8 tonnes d’or exploitables par la compagnie sénégalaise Sengold

Production Or

Les réserves ou ressources économiquement exploitables à Konkoutou s’élèvent à 289 000 onces sur les 373 000. Il s’agit d’à peu près 8 tonnes d’or qui peuvent être récupérées par la société sénégalaise Sengold.

Le projet d’exploitation aurifère de Hill est développé par l’entreprise sénégalaise Sengold, détenue, à 100%, par des sénégalais. C’est une première dans le secteur minier où l’on est habitué à voir de grandes multinationales exploiter de l’or.

« Dénoncer quand il y’a des irrégularités c’est bien, mais cela ne suffit pas. Il faut agir et poser des actes concrets. C’est ce que nous avons fait, en mettant en place une société dont 100% du capital et de l’actionnariat sont détenu par des sénégalais ». C’est ce qu’a déclaré M. Lamine Diack Diouf, le promoteur du projet minier de Konkoutou, dans la région de Kédougou.

Il ajoute : « à la différence de ce que nous constatons avec les grandes compagnies minières étrangères, nous allons faire en sorte qu’une bonne partie de cet or reste au Sénégal pour pouvoir créer de la richesse mais aussi créer de la valeur ajoutée à cette activité ».

Des teneurs très élevés et des études qui se poursuivent montrent qu’il est possible de récupérer l’or à 98% dans la roche oxydée et à 95% dans la roche fraiche.

Selon l’ingénieur Géologue Moussa Diba, « une exploitation à ciel ouvert, une exploitation à mis sous terraine et une exploitation en profondeurs sont possibles, selon les intersections aurifères observées, comparativement aux autres mines de la région et celles de la sous-région ouest africaine. On se rend compte qu’à Konkoutou, nous avons des intersections exceptionnelles et les teneurs dans la mine  sont très élevées ».

Pour le moment, il y a 373 000 en ressource onces d’or soit l’équivalent de 11 tonnes. Il y a des possibilités d’évolution au regard de la structure de la mine, avec des extensions latérales et des extensions en profondeur.

« Selon l’analyse financière du projet, avec un capital d’investissement d’environ 64 millions de dollars et une production totale de 281 787 onces, on peut avoir un chiffre d’affaires de 507,2 millions de dollars et avoir un bénéfice net de 270,1 millions de dollars » a déclaré Moussa Diba.

La production moyenne d’or est estimée à 25 600 onces équivalents à 800 kg d’or chaque année, pour les 25 prochaines années. Il s’agit donc de 8 tonnes de réserves qu’on peut exploiter. Le développement du projet est en cours et les productions sont attendues au cours de l’année 2024.

http://africapetromine.com/

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus