A la Une Afrique Ferroviaire Transports

Kenya: un prêt de 126 millions USD de la France pour la voie ferrée reliant l’aéroport de Nairobi au centre-ville

Parallèlement à la construction de la ligne de Bus Rapid Transit de Nairobi octroyée à la Chine, le Kenya va également construire une ligne ferroviaire entre le centre des affaires et son principal aéroport. Le projet soutenu par la France vise à décongestionner cette métropole de près de 8 millions d’habitants.

Le Kenya a obtenu un prêt de 14 milliards de shillings (126 millions de dollars) du gouvernement français pour la construction de la ligne de chemin de fer reliant l’aéroport international de Nairobi (JKIA) au centre-ville, a révélé le ministre des Transports James Macharia.

Cette facilité de prêt est l’une des retombées du réchauffement des liens diplomatiques entre les deux pays, sanctionné en mars 2019 par la visite d’Etat du président français Emmanuel Macron au Kenya et en septembre 2020 par la visite officielle du président Uhuru Kenyatta en France.

Dans une interview accordée à Business Daily Africa, James Macharia a indiqué que les travaux devraient démarrer en mars 2021 pour une durée de deux ans. Le financement couvrira également l’extension de la ligne SGR entre la gare centrale de Nairobi et le terminus ferroviaire de Syokimau, point de départ de la nouvelle ligne.

Une fois en service, cette voie ferrée qui sera complétée par un système de bus rapide (Bus Rapid Transit, BRT), devrait décongestionner la capitale et réduire le temps de parcours entre le centre des affaires de Nairobi et l’aéroport. Actuellement, en raison des embouteillages à répétition, il faut compter jusqu’à deux heures pour rallier le centre-ville à JKIA, un trajet pourtant distant de 20 km seulement.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus