A la Une Afrique Tourisme & Hôtellerie Vidéos du jour

Kenya : La lente reprise du secteur du tourisme

Au Kenya, le secteur du tourisme tente de se remettre sur pieds après que la pandémie de Covid-19 ait imposé une interruption brutale de ses activités.

Malgré leurs efforts les vendeurs de souvenirs à l’image de ces sculptures de bois taillées à la main, peinent à écouler leur stock auprès des touristes.

“Depuis que la pandémie de COVID-19 a frappé, les touristes ont complètement diminué, nous avons fermé la boutique et nous avons été licenciés. Puis en janvier, nous avons été rappelés mais notre patron a dû nous verser la moitié du salaire. Donc ce COVID-19 a affecté beaucoup de choses, même nos vies ont été empirées. Nous prions Dieu que cette pandémie se termine, ou que tout le monde se fasse vacciner pour que les affaires puissent reprendre leur cours normal.” a révéléKaren Mumbe, employée du magasin de souvenirs Birds Paradise, Nairobi.

“Avant le COVID, parfois, comme pendant la période des fêtes de fin d’année, nous avions l’habitude d’envoyer de grandes flottes, allant jusqu’à 300-400 véhicules en une journée, et d’avoir des charters pour différents endroits ici au Kenya et ailleurs. Aujourd’hui, nous n’avons plus de charters, et l’activité a considérablement diminué, de plus de 80 %, mais au moins nous pouvons voir que les choses reprennent, et même si je suis sûr que nous pourrons aller quelque part, nous n’irons peut-être pas là où nous étions avant.” s’est également confié Simon Kabu, directeur de la compagnie de voyages Bonfire Adventure.

Mais même avec le faible nombre de touristes présents, les établissements redoublent d’efforts pour limiter la propagation du virus et imposent des restrictions strictes, port du masque, maintien de la distanciation sociale et mise à disposition de gels hydroalcoolique sont imposées pour garantir la sécurité de tous

“Nous avons mis en place les protocoles. Quand vous arrivez, vous devez vous désinfecter, vous devez vérifier la température, et maintenant nous tenons des registres de nos visiteurs dans nos parcs. Ainsi, en cas de problème, nous saurons qui est entré dans le parc, ce qui rendra nos parcs beaucoup plus sûrs, à la fois pour les visiteurs, pour notre personnel et, bien sûr, pour notre faune.” a déclaré Edwin Wanyonyi, directeur en charge de la stratégie touristique au Kenya Wildlife Service.

Si la vaccination de masse a redonné de l’espoir aux acteurs du tourisme, l’apparition du variant Delta du coronavirus a remis en question les voyages en augmentant le nombre d’infections au Kenya mais aussi dans le reste du monde.

Jusqu’à présent, le Kenya a administré plus de 2,1 millions de doses, et 1,42 % de sa population a été entièrement vaccinée.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus