A la Une Afrique Finances Finances publiques Mining, Oil & Gas Sénégal Uemoa & Cedeao

Indice de perception de la corruption : Le Sénégal dans la zone rouge, l’opposant Ousmane Sonko accuse le Président Macky Sall

Suite à la publication de l’indice de perception de la corruption en Afrique et la place du Sénégal dans la zone rouge, l’opposant Ousmane Sonko accuse le Président Macky Sall.

“La corruption est une pratique consacrée et légitimée à tous les échelons étatiques au Sénégal, et il n’est nécessairement pas besoin d’un rapport ou d’une étude pour l’établir.
Mais le vrai débat est celui des responsabilités”, indique-t-il dans une déclaration.

Et dans la foulée, il accuse le chef de letat du Sénégal : “Le seul responsable de la corruption au Sénégal s’appelle Macky Sall. Lui qui, par une gestion familiale, clanique et partisane, entretient un système bâti sur la corruption, le détournement et l’escroquerie portant sur nos deniers publics”, précise le patron du parti Pastef.

Sa diatribe contre Macky Sall est dure : “C’est lui qui nomme, à des responsabilités directionnelles, des personnes qui faisaient déjà l’objet de rapport à charge des corps de contrôle”, poursuit Ousmane Sonko qui souligne que c’est le chef de l’état senegalais qui ” ensuite qui les promeut à des responsabilités ministérielles quand bien même leur gestion antérieure a fait l’objet de réserves voir de dénonciation par ces mêmes corps de contrôle”.

Il indique aussi que le chef de l’exécutif senegalais qui “enfin met le coude, directement ou indirectement (par son procureur), sur lesdits rapports, empêchant toute poursuite judiciaire contre son clan”. Il cite les dossiers qui, à ses yeux, ne sont rien d’autres que des scandales concernant des organismes publics.

Il sagit du projet Prodac, du COUD, de la Poste, de Petrotim, du Port autonome, de l’hôtel King Fahd Palace, du dossier Sécuriport, de la CSS, du dossier des 94 millairds, du Navire Olinda, du projet Aser, de la Sénélec avec Myna distribution, du dossier foncier portant sur le titre Bertin, de la Lonase, etc, une “liste très longue de dossiers impliquant ses proches ou des transhumants qu’il couve dans une impunité indécente” comme il le souligne.

Sans ambages, Ousmane Sonko accuse le president Macky SALL dd’être l’Alpha et l’Oméga du système de corruption au Sénégal”. Il défend qu’à titre personnel, “son rôle est encore frais dans l’attribution frauduleuse du gaz du bloc de Saint Louis à Frank Timis (Aliou Sall, frère du président accablé dans un reportage la BBC en juin 2019) par la signature d’un décret corrompu”.

Sa conviction est que “les Sénégalais doivent bien comprendre une chose, au delà des slogans creux et de la propagande médiatique, Macky Sall ne peut pas être le mal et le remède à la fois”.

(BNA)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus