A la UneAfriqueEntreprisesJusticePopulationsSénégal

Impact économique des tensions sociales : Le Conseil National du Patronat du Sénégal tire la sonnette d’alarme

Le bureau exécutif du Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP) s’est réuni  dans ses locaux. Il était principalement question de revenir sur les conséquences des tensions sociopolitiques sur les entreprises. À la suite de cela, une conférence de presse s’est tenue pour exprimer les préoccupations face aux récents événements.

Président de ladite institution, Baïdy Agne a souligné dans sa déclaration introductive l’importance d’un climat sociopolitique apaisé pour assurer la stabilité et le développement économique du Sénégal. Poursuivant, il a exprimé ses condoléances aux personnes ayant perdu des proches dans ces troubles et a appelé à la solidarité en ces moments difficiles. Baidy Agne a salué les efforts des guides religieux, des organisations du secteur privé, de la société civile et des partis politiques qui ont travaillé en faveur de la préservation de la paix sociale.

Le président du CNP a souligné la nécessité d’un dialogue entre toutes les parties prenantes, dans lequel l’intérêt supérieur de la nation doit primer. Il a mentionné deux rendez-vous républicains importants auxquels l’entreprise a répondu avec un esprit de responsabilité.

Le premier était le dialogue national inclusif initié par le Chef de l’État, et le second était une médiation menée par le Ministre du Travail pour éviter une grève généralisée des travailleurs. En répondant à ces appels, l’entreprise a clairement exprimé sa volonté de privilégier le dialogue plutôt que la violence, soulignant les conséquences néfastes de cette dernière.

« Non, nous ne voulons pas que notre pays entre dans une crise socio-politique grave et profonde », a déclaré Baïdy Agne. Le président du CNP a également évoqué les négociations avec les centrales syndicales des travailleurs, qui ont abouti à un consensus sur des mesures de revalorisation salariale et de conditions de travail. Il a évoqué le fait que ces accords tenaient compte des capacités et des difficultés de différents secteurs d’activité, tout en permettant aux entreprises en meilleure situation d’aller au-delà si elles le souhaitaient

Tribune

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus