A la Une Afrique Entreprises Gaz Industrie Matières Premières Mining, Oil & Gas Pétrole Sénégal Uemoa & Cedeao

Hydrocarbures au Sénégal : FAR Ltd met en vente ses parts du projet Sangomar 

L’Australien FAR Ltd, a confirmé ce jeudi être à la recherche d’un acheteur de sa participation de 15% dans le projet pétrolier et gazier Sangomar, estimé à 4,2 milliards de dollars en cours de développement au large du Sénégal. La société indique même avoir reçu un “Beaucoup d’intérêt” de potentiels acheteurs.

En mars dernier, FAR avait déclaré avoir échoué à obtenir une dette des marchés pour financer plus de 300 millions de dollars dont la société avait besoin pour payer sa part du projet Sangomar, ceci après l’effondrement des prix mondiaux du pétrole à cause de la pandémie de coronavirus. Et en juin dernier, FAR a signifié son défaut de paiement à ses partenaires dans le projet. Or une tel défaut fait que FAR court le risque de perdre ses parts, sans compensation, si ses obligations de paiement dans les six mois suivant le défaut de paiement.

“”Les marchés mondiaux continuent d’être stressés tandisque la capacité de FAR à conclure une option de financement demeure incertaine”, affirme Cath Norman, la directrice générale de FAR. “À ce stade, nous allons probablement vers une vente totale ou partielle; c’est selon. FAR a exploité une séries de données à cet effet et nous avons un bon niveau de manifestation d’intérêt”, a déclaré Cath Norman.

FAR a donc choisi l’option de faire des économies de sa trésorerie par une réduction des coûts d’investissement en attendant des adaptations du projet au nouveau contexte difficile. En ce sens Cath Norman a indiqué jeudi que “FAR ne va plus effectuer de paiements sur Sangomar pour économiser de l’argent.

Sur le projet Sangomar, Cairn Energy détient 40% de Sangomar, l’opérateur australien Woodside compte 35% de parts et la compagnie pétrolière nationale sénégalaise Petrosen 10%, qui elle pourra augmenter ses parts jusqu’à 18% avec le défaut de FAR.

Tirant les leçons de Sangomar et pour économiser de l’argent, FAR a conclu il y a quelques semaines un accord de partenariat avec la société indonésienne PETRONAS pour partager les coûts des investissements sur ses actifs gambiens avant de procéder au forage du projet en 2021.

Amouguil TENDENG

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus