A la Une Habitat Immobilier & Habitat Sénégal

Habitat : Abdoulaye Sow annonce une convention avec le privé pour produire 14.000 à 15.000 logements par an

Le budget du ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique est arrêté à 112.242.120.521 en autorisations d’engagement (Ae) et à 107.242.120.521 en crédits de paiement (Cp). Ce budget est réparti en quatre programmes dont le programme Logement, construction d’équipements et d’infrastructures bénéficie de 43,1 milliards francs Cfa en Ae et en Cp, le programme cadre de vie crédité d’un budget de 42,9 milliards en Ae et en Cp, les crédits du programme Aménagement et développement urbains sont arrêtés à 23 milliards en Ae et 18 milliards en Cp et les crédits alloués au programme Pilotage, coordination et gestion administrative sont arrêtés à 3 milliards en Ae et en Cp. Abordant le programme 100.000 logements, Abdoulaye Sow s’est réjoui de la mise en place, au niveau institutionnel, de la société d’aménagement foncier t de rénovation urbaine (Safru), du fonds pour l’habitat pour la bonification et la garantie, du secrétariat d’Etat chargé exclusivement du logement, du guichet unique.

Poursuivant, il révèle que la phase d’urgence a permis d’établir des partenariats avec des promoteurs internationaux, notamment Egis, pour la réalisation de 15.000 logements par an et l’installation d’unités industrielles dans le cadre du développement d’un écosystème de construction. Dans cette dynamique, il rappelle que le Sénégal disposait depuis 1960 d’une moyenne de production annuelle de 5000 unités d’habitation (logements et parcelles). Toujours dans le cadre du programme 100.000 logements, 9 conventions, dit-il, ont été signées avec des promoteurs privés nationaux, pour un volume de production de 14.000 à 15.000 logements par an. Cependant, des perspectives, de productions industrielles s’offrent au projet par les manifestations d’intérêt enregistrées de promoteurs étrangers. En sus, le ministre révèle que le programme 100 mille logements bénéficie de l’accompagnement et de l’assistance de partenaires techniques et financiers, tels que la Banque mondiale, avec un appui de 100 millions de dollars. Il annonce, à cet effet, la production de logements en cours au niveau des sites de Bambilor, Kébémer, Kaolack et Fatick. Dans le cadre de l’aménagement, Abdoulaye Sow annonce l’aménagement de 314 ha, dont 122 ha à Bambilor, 3 à Fatick, 3 à Kaolack, 11 à Tivaouane Peulh, 4 à Diourbel et 110 à Diass. S’agissant du programme Xëyu Ndaw Ni, le ministre annonce un taux de recrutement de 67% et seule, la région de Diourbel n’a pas, dit-il, connu ses premiers recrutements.

(LES ECHOS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus