A la Une Afrique Agriculture Agro-industrie Consommation Coopération Coopération Développement Internationale Marchés financiers Production Sénégal Vidéos du jour

Guerre en Ukraine : Ce Macky Sall a dit à Vladimir Poutine lors de leur entretien

Au moment où l’Union européenne (UE) s’éloigne de plus en plus de la Russie, à travers les sanctions corsées au fur et à mesure et autres embargos sur les produits de ce pays, dont notamment le pétrole, l’Union Africaine (UA) quant à elle semble vouloir se rapprocher beaucoup plus de Vladimir Poutine. C’est le moins que l’on puisse dire, si on en croit le chef de l’État sénégalais, président en exercice de l’UA qui, au sortir de son entretien avec le président russe, a révélé les contours de leur face-à-face.

« Nous avons beaucoup d’espoir et nous souhaitons bien sûr, non seulement renforcer les relations de coopérations bilatérales et aussi entre la Russie et l’Afrique. Nous avons aussi parlé de la crise et de ses conséquences sur nos pays.

Vous avez suivi les différents votes aux Nations Unies la position de l’Afrique. Malgré d’énormes pressions, la majorité des pays africains ont évité de condamner la Russie dans cette situation. Et si vous prenez aussi l’Asie, le Moyen orient, ainsi que l’Amérique Latine, c’est dire qu’il y a une bonne partie de l’humanité qui en réalité est très attentive à ce qui se passe.

Moi c’est au nom de tous ces espoirs que je suis venus vous voir pour vous demander de prendre conscience que nos pays, même s’ils sont éloignés du théâtre sont des victimes de cette crise », a déclaré le président Macky Sall, tout juste après son entretien, au micro de RFI.

Macky Sall «rassuré» après sa rencontre avec Vladimir Poutine sur les céréales

Le président en exercice de l’Union africaine (UA) et chef de l’État sénégalais, Macky Sall, a déclaré vendredi être sorti « rassuré » de sa rencontre à Sotchi avec son homologue russe Vladimir Poutine, avec qui il a évoqué les craintes de crise alimentaire du fait de l’offensive russe en Ukraine.

« Nous sortons d’ici très rassurés et très heureux de nos échanges », a déclaré Macky Sall aux journalistes à l’issue de sa rencontre à Sotchi  avec Vladimir Poutine, ajoutant avoir trouvé le président russe « engagé et conscient que la crise et les sanctions créent de sérieux problèmes aux économies faibles, comme les économies africaines ».

Les échanges entre Vladimir Poutine et Macky Sall, qui était accompagné du président de la Commission de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, ont duré trois heures, a précisé le dirigeant sénégalais, évoquant « un échange complet sur la situation ».

« Je lui ai indiqué que nous étions venus d’abord pour lui demander une désescalade et de travailler pour la paix », a précisé Macky Sall.

L’opération spéciale russe en Ukraine – deux pays qui assurent à eux deux 30% des exportations mondiales de blé – a conduit à une flambée des cours des céréales et des huiles, dont les prix ont dépassé ceux des Printemps arabes de 2011 et des émeutes de la faim de 2008.

L’ONU craint « un ouragan de famines », essentiellement dans des pays africains qui importaient plus de la moitié de leur blé d’Ukraine ou de Russie.

Au début de la rencontre, Macky Sall a demandé à Vladimir Poutine de « prendre conscience » que les pays africains sont « des victimes » du conflit en Ukraine.

RFI

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus