A la Une Afrique Energie Entreprenariat Entreprises Mining, Oil & Gas Production

Ghana-Energie : les IPP qui fournissent la moitié de la production nationale menacent d’arrêter leurs centrales

Au Ghana, les IPP qui fournissent la moitié des 2 700 MW produits pas le pays, affirment qu’ils seront obligés d’arrêter leurs centrales si l’Etat ne paie pas les 1,4 milliard dolars qu’il leur doit. Ils seront, en effet, bientôt incapables de faire face aux charges d’exploitation des centrales.

Au Ghana, les producteurs indépendants (IPP) menacent d’interrompre la fourniture d’électricité au réseau électrique en raison du défaut de paiement de l’Etat. Ce dernier leur devait en effet 1,4 milliard dollars au 30 juin 2020.

Dans un communiqué, la Chambre des producteurs indépendants d’énergie, des distributeurs et des grands consommateurs affirme que la dette continue à « s’accumuler, obligeant les producteurs indépendants à contracter des prêts coûteux pour continuer à financer la production électrique ».

Avant de continuer « Cette situation est sinistre et il y a un risque réel que les producteurs indépendants éteignent leurs centrales si la situation n’est pas réglée immédiatement ».

Les producteurs indépendants produisent près de 50 % de la production maximum du pays qui s’élève à 2 700 MW. Les 12 producteurs indépendants opérant dans le pays souhaitent que le gouvernement expose son plan de remboursement de cette dette lors de la présentation de son budget mi-annuel prévu pour le 23 juillet. Cette prévision devrait également inclure selon eux, les mesures qui seront prises pour permettre à la compagnie électrique nationale, l’ECG de payer ses fournisseurs à temps.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus