A la UneAfriqueCommerceÉconomieFinancesFinances publiques

Gestion publique-Guinée-Bissau : le gouvernement veut mettre un terme à la subvention pour les prix du riz

Agence Ecofin – Le riz est l’une des principales denrées de base pour les populations en Afrique de l’Ouest. Dans la sous-région, la Guinée-Bissau affiche l’un des plus grands niveaux de consommation de la céréale par habitant, avec plus de 100 kg par an.

En Guinée-Bissau, le gouvernement envisage de supprimer la subvention des prix d’achat à la consommation du riz sur le marché local. C’est ce qu’a révélé Lassana Fati, directeur général des affaires extérieures au ministère du Commerce et de l’Industrie, le 8 avril.

La mesure en vigueur depuis août 2023 a permis de faire baisser de 22 % à 17 500 Fcfa (28,5 $) le prix d’achat du sac de 50 kg de riz brisé 100 % et de 6,3 % à 22 500 francs CFA (36,7 $) le tarif du sac de 50 kg du riz brisé à 5 %.

Selon le responsable, cette politique représente un fardeau financier important pour les caisses publiques. D’après les données officielles, une enveloppe de 4 milliards de francs CFA (6,6 millions $) a été déjà déboursée dans ce cadre.

« Le gouvernement n’arrive plus à supporter le coût de cette subvention qui asphyxie le trésor public. Le Fonds Monétaire International nous avait déjà prévenus sur un risque de déséquilibre de la masse salariale lié à cette initiative », a précisé le responsable.

Si la décision de suppression des subventions venait à être confirmée, cela aurait pour conséquence une réduction de l’accessibilité économique aux populations les plus vulnérables.

Dans le pays, le riz fournit la majorité de l’apport calorique aussi bien en milieu rural qu’en zone urbaine comme en témoigne la consommation par tête qui est parmi les plus importantes du monde avec 100 kg par an contre environ 57 kg pour la moyenne mondiale selon les données du Département américain de l’agriculture (USDA).

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus