A la Une Routes Sénégal Transports

Gestion de Dakar Dem Dikk : Le ministre des Transports terrestres promet une solution aux problèmes

La société de transport public Dakar Dem Dikk a lancé, hier, les travaux de la construction de son siège. Ce projet, exécuté par l’entreprise Kelimane, s’élève à 1,254 871 000 F CFA. Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, ainsi que le directeur général de Dakar Dem Dikk, Oumar Ben Khatab Sylla, ont profité de l’occasion pour revenir sur les difficultés que traverse la société et promettent parallèlement des solutions.

La société de transport public, Dakar Dem Dikk, aura bientôt son siège. Les travaux de l’édifice, lancés hier par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, sont prévus pour une durée de 12 mois. Mansour Faye a néanmoins profité de l’occasion pour revenir sur les difficultés que traverse cette société.

D’après le maire de Saint-Louis, une étude de diagnostic est en ce sens préconisé pour permettre, non seulement la restructuration, mais aussi de régler toutes les difficultés de cette société. En dehors de cette prospection, les autorités en charge du transport terrestre annoncent également l’acquisition de nouveaux bus, d’ici l’année prochaine, ainsi qu’une réorganisation structurelle de l’entreprise. Ce dernier volet, espère-t-on, va permettre à cette partie de la mobilité de s’intégrer dans la politique globale menée par le chef de l’Etat à travers la réalisation des transports de masses par le BRT, le TER et, par la même occasion, soulager les populations de la région.

‘’La mobilité urbaine fait partie des priorités du chef de l’Etat, à travers le Plan Sénégal émergent, et nous ne pouvons rien faire sans ces orientations. Aujourd’hui, ces orientations vont nous permettre de pouvoir améliorer le cadre de vie et de relever le niveau d’activité de Dakar Dem Dikk. Cela passe nécessairement par une collaboration franche entre la Direction générale, mais aussi avec tous les collaborateurs. Nous sommes dans la phase de l’action. Il faut travailler pour répondre positivement à l’attente des populations’’, fait savoir Mansour Faye.

Pour lui, l’objectif est que les usagers puissent manifester leurs satisfactions, dans un moyen ou court terme, par rapport aux services rendus par Dakar Dem Dikk.

Sur la même lancée, le directeur général de la structure indique qu’il ne s’agit pas d’étaler le linge sale de la boite, mais plutôt d’échanger et d’essayer d’aller de l’avant. Oumar Boune Khatab Sylla reconnait, cependant, que la société de transport public traverse des moments difficiles. ‘’Notre combat, c’est, à partir de cette situation difficile, de construire une entreprise préformante qui, au lieu de dépendre du budget de l’Etat, va y contribuer. Je voudrais donc inviter tous les agents de Dakar Dem Dikk à imiter le président de la République, en élisant comme principe le culte du travail et du sérieux. Le plan de restructuration comme celui de relance se feront sous la supervision de la tutelle technique. Nous prions que, dans un avenir proche, nous pussions nous retrouver ici pour inaugurer le siège, ériger ce bijou en cité des affaires. Nous retrouver avec des bus neufs, un centre de contrôle technique, une école de formation au métier de l’automobile qui transmettra le savoir aux générations futures…’’, laisse entendre le successeur de Me Moussa Diop.

Monsieur Sylla estime, à cet effet, que le travail est incompatible avec la polémique et l’Etat du Sénégal, se félicite-t-il, a investi des milliards dans cette société. A titre d’exemple, il souligne que, de 2016 à nos jours, plus de 56 milliards ont été injectés dans cette structure. ‘’Nous sommes dans un Etat de droit et dans une dynamique d’aller de l’avant. On préfère alors nous concentrer sur l’essentiel’’, précise-t-il.

D’après le directeur général de Dakar Dem Dikk, sa structure a connu plusieurs mutations. De l’appellation ‘’les grands garages du Sénégal’’, des temps coloniaux, l’entreprise est passée, en 1960 à la Sotrac qui a fini par donner naissance à Dakar Dem Dikk, dans les années 2000.

‘’Nous sommes l’entreprise publique chargée d’assurer le transport des Sénégalais. Mais l’histoire retiendra que c’est sous le magistère du président Macky Sall que nous aurons lancé les travaux de notre siège. Je pense qu’il est normal, pour une entreprise qui emploie plus de 3 000 personnes et transporte des millions de Sénégalais, de disposer d’un siège, afin de pouvoir assurer les missions qui lui sont dévolues’’, explique-t-il.

(ENQUETE)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus