A la Une Energie Energie Gaz Internationale Mining, Oil & Gas

Gaz naturel Liquéfie : les exportations américaines enregistrent une baisse historique de plus de 50 %

Entre janvier et aujourd’hui, les exportations américaines de GNL ont dégringolé de plus de 50 %. Une baisse historique qui s’explique par l’essoufflement de la demande mondiale entrainant une faiblesse des prix du combustible. Même la demande locale a chuté à 65 % de son niveau d’avant la crise.

Les exportations américaines de gaz naturel liquéfié devraient passer de 8,1 milliards de pieds cubes par jour en janvier à un volume de 3,2 milliards de pieds cubes par jour en juillet, rapporte mardi l’Administration américaine de l’information sur l’énergie (EIA). Comme sur l’ensemble du marché, elles ont été frappées par une contraction et une baisse historiques de la demande et des prix sur les marchés de référence en Asie et en Europe, en raison du coronavirus.

A ceci, s’ajoute un important recul de la consommation interne de GNL, qui est tombée à 65 % et cette baisse devrait atteindre la barre des 50 % d’ici la fin de l’été, selon un rapport d’IHS Markit.

L’année dernière, les États-Unis sont devenus le troisième exportateur mondial de GNL sur une base annuelle, derrière le Qatar et l’Australie avec la mise en production de plusieurs installations d’exportation. Mais cette année, les acheteurs ont annulé des cargaisons de GNL américain, car en plus de la demande qui a diminué, les stocks ont fortement grimpé.

Pendant ce temps, certains gros producteurs de GNL en Afrique ont entrepris de poursuivre leurs exportations de GNL, devenues non rentables, participant ainsi à fragiliser davantage l’équilibre du marché.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus