A la Une Afrique Finances publiques Infrastructures Transports

Gambie: lancement de la phase 2 de la construction du corridor transgambien qui dessert le Sénégal voisin

La Gambie amorce la construction d’une section de 24 km du corridor transgambien. Ce tronçon, qui dessert la frontière sénégalaise, est financé par la BAD. Le chantier, livrable dans 18 mois, est exécuté par Arezki Group pour un montant de 11,5 millions USD.

Le président gambien Adama Barrow (photo), a présidé le 1er octobre, la cérémonie de pose de la première pierre de la phase 2 du projet du corridor transgambien. La portée du chantier dans cette phase comprend les travaux de construction de 24 km de routes de Missira (dans la région de Lower River) jusqu’à Kerr Ali, village frontalier Gambie / Sénégal.

Les travaux, prévus pour durer 18 mois, seront exécutés par Arezki Group (société de travaux publics présente au Sénégal, en Gambie et en Guinée Bissau) pour un montant de 11,5 millions de dollars. AIC Progetti et TSC Engineering and Construction assureront la supervision. Le projet est financé par la Banque africaine de développement (BAD).

L’objectif du projet est de faciliter la circulation terrestre entre les parties nord et sud de la Gambie et du Sénégal et, par extension, d’améliorer la libre circulation dans l’ensemble de la région ouest-africaine. Cette section fait partie de la route transafricaine, Le Caire – Dakar – Lagos.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus