A la UneAfriqueÉconomieMinesMining, Oil & Gas

Gabon : Eramet prévoit de produire autour de 7,5 millions de tonnes de minerai de manganèse en 2023

Eramet a repris le 31 août ses activités d’extraction, après une suspension d’un peu plus de 24 h juste après le putsch du Général Brice Oligui. Le groupe opère au Gabon à travers la COMILOG (production de Manganèse) et la SETRAG (transport ferroviaire de minerai).

La compagnie minière de l’Ogooué, filiale gabonaise du groupe français Eramet, a déclaré préparer un niveau de production autour de 7,5 millions de tonnes en 2023, malgré les perturbations logistiques connues cette année. L’annonce émane de Leod Paul Batolo, son administrateur DG.

La COMILOG a en effet perdu près d’un mois avec la suspension de ses activités suite au glissement de terrain survenu le 24 décembre 2022 entre les gares d’Offoué et de Booué. L’incident, rappelle Le Nouveau Gabon, avait paralysé le trafic ferroviaire et donc le fret de minerai.

Le contretemps n’a néanmoins pas eu d’impact majeur sur les performances de la compagnie qui envisage un niveau de transport d’embarquement situé « entre 7,2 et 7,3 millions t » en 2023, selon Leod Paul Batolo.

En 2022, la mine de Moanda a produit 7,5 millions t de minerai de manganèse, tandis que la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG), a transporté et expédié 7,2 millions t de minerai. « Le bilan de la compagnie est positif, car l’activité y est en croissance depuis plusieurs années » a-t-il ajouté après une séance de travail le 21 septembre avec le nouveau ministre des Mines, Hervé Patrick Opiangah.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus