A la Une Afrique Agenda du Business BCEAO Finances publiques Sénégal Uemoa & Cedeao

Franc CFA : L’économiste togolais Kako Nubukpo sera auditionné par la commission des finances du Sénat français

A un mois du colloque de Lomé sur la nouvelle monnaie, l’Eco qui va remplacer le franc CFA, l’économiste togolais, Kako Nubukpo, va faire une intervention devant les sénateurs français, le 30 mars prochain, au niveau de la Commission des finances du Senat. Il en a fait l’annonce sur sa page LinkedIn ce mardi.

Economiste réputé et qui a été parmi les premiers ces dernières années à demander le démantèlement du franc CFA, Kako Nubukpo, est présentement professeur d’économie à l’université de Lomé. Auparavant, il a officié à la Francophonie d’où il avait été licencié pour ses positions contre le franc CFA.

Il fait partie du cercle restreint des economistes ouest-africaine très remarqués par la pertinence et la qualité de leurs analyses sur les questions monétaires notamment. C’est l’une des raisons pour lesquelles les senateur français,.rédacteurs du rapport sur le franc Cfa ont jugé utile de l’auditionner.

Ainsi, au cours de cet exposé, il expliquera pourquoi il critique le franc CFA depuis des années et “comment la prise en compte de ces critiques pourrait contribuer à la construction de l’éco des peuples et des élites”. Durant cette session des sénateurs français, plusieurs autres thématiques importantes seront abordées, comme la rémunération des réserves de change, la nature de la garantie française par rapport au franc CFA, etc.

Cette audition de Kako Nubukpo entre dans le cadre du rapport que le Senat français est entrain de produire sur le franc CFA et dont les conclusions seront déposées en juin par la sénatrice Nathalie Goulet qui dirige une mission à cet effet. Dautres personnalités seront entendues par les sénateurs au cours de cette séance du Senat français.

Ameth Tidiane Cissé

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus