A la UneAfriqueÉconomieEnvironnementSénégal

Financement vert. : Bureau de Mise à Niveau du Sénégal a tenu ses 5ème et 6ème sessions de formation

Les 5ème et 6ème sessions de la formation sur le thème « Green Banking Africa Financement des Energies Vertes et du Climat », se sont tenues à Tambacounda et Kédougou.

En partenariat avec la GIZ, une cinquantaine d’acteurs venus de secteurs divers, ont récemment vu leurs compétences renforcées. L’objectif principal visé à travers ces formations était d’outiller les acteurs financiers, les entreprises, les porteurs de projet et les consultants sur les fondamentaux, mécanismes et opportunités du développement durable et de la finance verte.

La finance verte désigne l’ensemble des instruments financiers orientés vers le financement d’activités intégrant un objectif explicite de préservation de l’environnement.  Elle regroupe les activités et opérations financières œuvrant en faveur de la transition énergétique et de la lutte contre le réchauffement climatique. Contrairement à la finance « traditionnelle », elle intègre donc une portée environnementale, en plus de la recherche de la rentabilité économique.

La finance verte s’inscrit dans le cadre de la finance durable, son ambition étant de contribuer à la décarbonation de nos économies, au ralentissement du réchauffement climatique et au développement d’une économie durable pour l’environnement.

Au final, les 06 sessions de formation (tenues dans les régions de Dakar, Saint-Louis, Tambacounda et Kédougou), ont permis de sensibiliser et d’outiller 147 acteurs sur les thématiques inhérentes au « Green Banking », à savoir le financement de projets en énergies renouvelables (EnR), en efficacité énergétique et climat. Il s’agit plus précisément de 69 chefs d’entreprises évoluant dans divers secteurs, 48 cadres de banques, 22 acteurs institutionnels et 08 consultants.

Dans sa mission de renforcement de la compétitivité des entreprises sénégalaises et face aux enjeux climatiques, le BMN entend pérenniser et élargir cette formation, afin de permettre à l’économie du pays de tirer pleinement profit des opportunités qu’offre la finance verte.  Ainsi, le Bureau de Mise à niveau va contribuer à renforcer la compétitivité des entreprises et la  préservation de l’environnement

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus