A la UneAfriqueCommerceCoopérationÉconomieInformatiqueInnovations

Finance : Wasoko et MaxAB entament un processus de fusion pour la naissance d’un géant du e-commerce en Afrique

La nouvelle société qui devrait être issue de la fusion disposera d’une base de clients inégalée de plus de 450 000 commerçants servant collectivement une population de plus de 460 millions de personnes.

La start-up kényane Wasoko a annoncé, le 22 décembre, avoir entamé un processus de fusion avec son homologue égyptienne MaxAB en vue de donner naissance à un champion du commerce électronique en Afrique.

« Je suis ravi d’annoncer la signature des conditions préliminaires de fusion de Wasoko et de MaxAB, en vue de lancer la plus grande fusion technologique que l’Afrique ait jamais connue », a déclaré Daniel Yu le fondateur de la jeune pousse basée au Kenya.

Selon lui, la société qui devrait être issue de la fusion « disposera d’une base de clients inégalée de plus de 450 000 commerçants servant collectivement une population de plus de 460 millions de personnes ».

Les détails de l’opération n’ont pas été divulgués.

Wasoko et MaxAB opèrent sur le marché naissant du commerce électronique en Afrique, en offrant aux détaillants la possibilité de télécharger une application qui leur permet de se réapprovisionner dans un délai de 24 ou 48 heures après avoir passé une commande. Elles offrent également des financements aux commerçants et à des entreprises logistiques qui acheminent les biens de consommation, des entrepôts vers les points de vente, par des routes souvent difficiles.

Fondée en 2016, Wasoko est présente dans six pays (le Kenya, la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda, la RD Congo et la Zambie) alors que MaxAB opère en Egypte et au Maroc.

L’annonce du mariage entre Wasoko et MaxAB intervient dans un contexte marqué par un refroidissement du marché du capital-risque en Afrique. Selon des données publiées le 5 décembre par la plateforme Africa : The Big Deal, les levées de fonds réalisées par les start-up actives sur le continent ont atteint 2,6 milliards de dollars au cours des onze premiers mois de 2023. Ce montant ne représente que 60% des levées de fonds recensées durant la même période en 2022.

Ecofin

 

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus