A la UneAfriqueÉconomieEntreprenariatEntreprisesFinancementFinancesInnovationsInvestissementsSecteur privéTechnologieTransformation digitale

Finance : Founders Factory Africa lève 114 millions de dollars pour s’étendre sur de nouveaux secteurs en Afrique

L’investisseur technologique sud-africain Founders Factory Africa a constitué, en cinq ans d’activité, un portefeuille de plus de cinquante-cinq entreprises, réparties dans onze pays africains. Son ambition est d’étendre ses opérations dans de nouvelles sociétés et ancrer sa présence sur le continent.

Founders Factory Africa (FFA), qui investit dans des start-up africaines en phase de démarrage, a annoncé mardi 15 août, la levée d’un financement supplémentaire de 114 millions de dollars . La ressource a été obtenue auprès de la fondation canadienne Mastercard Foundation et du fonds d’impact de la fondation Johnson & Johnson.

Elle permettra à Founders Factory Africa, qui a déjà investi dans plus de 55 entreprises réparties dans 11 pays d’Afrique de l’Est, de l’Ouest, du Nord et australe, d’étendre sa portée à travers l’Afrique, en finançant de nouvelles start-up. L’investisseur technologique domicilié en Afrique du Sud a également annoncé qu’il prévoyait investir dans de nouveaux secteurs d’activités non spécifiés pour le moment.

En s’engageant aux côtés de Founders Factory Africa, Johnson & Johnson Impact Ventures espère financer de manière indirecte de jeunes entreprises technologiques africaines, axées exclusivement sur le secteur de la santé. Le fonds d’impact de la fondation Johnson & Johnson soutient que l’accès au capital et à l’expertise technique en faveur de ces healthtechs permettra d’améliorer de manière considérable l’accès à des soins de haute qualité en Afrique.

FFA, qui a la particularité de soutenir des entreprises en phase de développement très précoces et donc plus risquées en Afrique, combinera capital et soutien opérationnel, dans le cadre de ses prochaines opérations sur le continent. En plus de son offre d’investissement en capital, il inclura du capital non dilutif, ceci dans le but de mieux répondre aux besoins de start-up africaines. L’investisseur accompagnera également ces entreprises en portefeuille en matière de création d’entreprise.

Précisons que ce financement supplémentaire de 114 millions $ fait suite à des investissements antérieurs réalisés dans Founders Factory Africa par la Standard Bank et Netcare en 2019, puis par la Small Foundation en 2021.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus