A la Une Corruption Sénégal

Falsification de billets de banque : Comment le gendarme à piéger les multiplicateurs de billets de banque

Le tribunal de grande instance de Kolda a rendu son verdict, ce mercredi 15 juin, dans l’affaire des multiplicateurs de faux billets. Toumany Barro et Serigne Fall Ba ont été condamnés, chacun, à une peine ferme de prison. Leur acolyte, Ousmane Mballo, a été relaxé au bénéfice du doute.

Le 22 novembre 2021, des éléments de la brigade de gendarmerie de Kolda ont exploité une information faisant état de la présence, à Kolda, d’un groupe d’individus qui s’exercent dans l’activité frauduleuse de multiplication de billets de banque. Munis de cette information, les éléments de la brigade de gendarmerie de Kolda ont mis en place une opération de démantèlement. Les agents enquêteurs ont envoyé un des leurs en qualité de client pour infiltrer les mis en cause. Ce dernier a été reçu par Ousmane Mballo, agent de sécurité à l’hôtel Hobbé où ils s’étaient donné rendez-vous pour rencontrer la bande.

Finalement, ils se sont tous retrouvés à l’hôtel Malahika où Ousmane Mballo avait fait une réservation de chambre. Rejoints quelques minutes après par Toumany Barro et Serigne Fall Ba, lesquels proposaient sur place à leur client de lui laver l’argent moyennant la somme de 100 000 F CFA pour chaque million lavé. Jouant le jeu dans le but de parfaire le piège, le soi-disant client a proposé un essai de 30 000 F, avant de verser la somme de 200 000 F.

Sentant sans doute le piège, les mis en cause ont exigé le versement intégral des sommes convenues, sous peine de renoncer à l’opération. C’est sur ces entrefaites que l’agent a alerté ses collègues gendarmes qui faisaient le guet et ces derniers ont fait irruption dans la chambre d’hôtel.

C’est ainsi qu’ils ont procédé à l’arrestation de Toumany Barro, Serigne Fall Ba et d’Ousmane Mballo. Ce jour-là, les enquêteurs ont saisi un seau qui contenait 4 000 coupures de billets noirs de banque de 10 000 F emballées dans un sachet de couleur jaune. Le tout pour une valeur de 40 millions de francs CFA.

À l’enquête préliminaire et devant le juge d’instruction, le cerveau de la bande, Toumany Barro, avait reconnu les faits, en soutenant qu’il avait fait croire au ‘’soi-disant client’’ qu’il pouvait laver jusqu’à quinze millions de francs, en contrepartie de la somme d’un million de francs.  C’est ainsi que Serigne Fall Ba l’a mis en rapport avec un client potentiel qui désirait acquérir la somme de deux millions cinq cent mille  francs CFA.

Quant à Serigne Fall Ba, il reconnait avoir été convaincu par son ami Toumany Barro, alors qu’il lui avait, au préalable, fait part de ses difficultés financières du moment. C’est ainsi que Toumany Barro lui a proposé de monter une opération d’arnaque au détriment des victimes potentielles.

 Convaincu, Serigne Fall Ba a alors informé Ousmane Mballo de ce projet. Lequel,  après y avoir souscrit, lui a amené un client qui s’est révélé être un gendarme en civil. Entendu à son tour, Ousmane Mballo a confirmé les déclarations de Serigne Fall Ba qui lui avait demandé de lui trouver des clients qui voulaient se faire multiplier de l’argent.

C’est ainsi que, par malchance, il est tombé sur le ‘’soi-disant client’’ qui n’est personne d’autre qu’un gendarme en civil.

Jugés ce mercredi 8 juin, Toumany Barro, Serigne Fall Ba et Ousmane Mballo ont contesté les faits. Ils ont soutenu qu’ils ne sont pas mêlés à cette affaire de multiplication de billets de banque. Devant la barre du tribunal et les questions des juges, les prévenus ont tenté de nier les faits pour lesquels ils sont poursuivis.

Le tribunal de grande instance de Kolda les a reconnus coupables des faits d’association de malfaiteurs, de contrefaçon, de falsification et de détention de faux billets sur le territoire sénégalais. En conséquence, Toumany Barro a été condamné à deux ans de prison ferme. Il doit payer une amende de deux millions de francs au Trésor public. Serigne Fall Ba, quant à lui, a écopé d’une peine de deux ans dont un an d’emprisonnement ferme. Tandis que leur acolyte Ousmane Mballo a été relaxé au bénéfice du doute.

ENQUETE

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus