A la Une Afrique Entreprenariat Entreprises Startups

Entreprenariat : le Nigérian Richard Ojo crée une solution de gestion fiscale en ligne pour les PME

Au Nigéria, Richard Ojo a créé Taxmingo, une start-up de conseil fiscal en ligne qui aide les PME à gérer les impôts. Objectif, accompagner les dirigeants de PME dans la conformité fiscale, et aider le gouvernement à mobiliser les recettes fiscales dans une économie dominée à 80% par l’informel.

Richard Ojo est un expert-comptable et le fondateur de Taxmingo, une start-up spécialisée dans la gestion fiscale des PME au Nigéria. Elle propose une plateforme en ligne et des professionnels spécialisés pour aider les petites et moyennes entreprises à mieux calculer leurs impôts, à réduire l’ambiguïté des lois fiscales et la complexité des procédures associées à la conformité fiscale. Elle permet aux entrepreneurs d’obtenir un bilan de leurs déclarations d’impôts mensuelles et annuelles.

L’idée de ce projet est née du constat selon lequel les procédures fiscales existantes étaient complexes pour les entrepreneurs. Taxmingo s’est ainsi donné pour objectifs d’une part d’accompagner les petites entreprises avec une solution de gestion fiscale, afin de les aider à concentrer leur énergie sur la croissance de leurs activités, et d’autre part, de s’assurer qu’elles soient en conformité avec les règles fiscales de l’État.

« Nous pensons que les entreprises se conformeraient à ces obligations si un processus simplifiant la procédure complexe existante était mis en place, et si le coût de la mise en conformité était abordable. C’est pourquoi nous avons lancé Taxmingo », a déclaré Richard Ojo.

Au Nigéria, seuls 16,7 % de particuliers paient des impôts, et 80 % d’entre eux relèvent du secteur informel. Le faible taux de conformité fiscale des PME a contribué au faible ratio impôt/PIB du Nigeria, qui est de 6 % comparé à des économies similaires telles que l’Afrique du Sud présentant un ratio impôt/PIB d’environ 28 %. Le gouvernement travaille à intégrer les entreprises informelles dans le système des taxes, afin d’augmenter ses recettes internes et réduire ses emprunts.

Taxmingo veut ainsi jouer un rôle essentiel en incitant les dirigeants de PME à respecter les règles fiscales, afin d’équilibrer le ratio impôt/PIB du Nigeria. Cependant, on note un manque de transparence dans les opérations et dans la communication sur l’usage des ressources financières des entreprises. Selon Bloomberg Tax, au Nigéria comme dans plusieurs autres pays africains, de nombreuses entreprises devenues de grandes sociétés se cachent derrière le secteur informel et ne paient pas d’impôts, ce qui rend la tâche difficile.

Lancée en janvier 2021, Taxmingo ambitionne de travailler avec les petites entreprises et le gouvernement pour soutenir le développement économique local. En fournissant une plate-forme qui aide les PME à obtenir un aperçu automatisé de leur situation fiscale, Taxmingo espère prévenir les risques futurs pour les entrepreneurs, et garantir le respect permanent des lois et règlements fiscaux pour le gouvernement.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus