A la Une Afrique Business School Développement Entreprenariat Startups Technologie TIC Transformation digitale

Entreprenariat : La start-up béninoise Mikcorporation réinvente l’éducation via le digital

Le Béninois Michel Segnon a fondé Mikcorporation, une start-up spécialisée dans la conception de technologies pour l’éducation. Parmi ses innovations, la plateforme Fun Works, maintes fois reconnue à l’international pour ses exercices facilitant la compréhension des maths et de la physique.

Applications, logiciels, objets connectés, de plus en plus de jeunes pousses en Afrique réinventent la façon d’apprendre. Au Bénin, de nombreuses start-up du domaine de l’EdTech voient le jour, à l’instar de Mikcorporation, spécialisée dans la conception d’applications éducatives. La start-up propose plusieurs autres services, notamment la conception de sites web, de logiciels et même d’équipements de maison intelligente.

Fondée par l’entrepreneur Michel Segnon, Mikcorporation s’est fait connaître notamment pour ses solutions numériques éducatives facilitant l’apprentissage des mathématiques et de la physique. Elle cible de ce fait les élèves des classes du secondaire, afin d’améliorer leurs compétences dans ces matières souvent difficiles pour la majorité.

L’idée derrière ce projet est partie du constat selon lequel le niveau de beaucoup d’élèves semble en baisse dans ces matières, affirme Michel Segnon sur L’économiste Bénin. « C’est la bête noire de la plupart des élèves, alors que les emplois d’aujourd’hui et de demain feront de plus en plus appel à ces disciplines qui sont au cœur des innovations technologiques qui transforment le visage de la société », a-t-il ajouté.

Il a conçu la plateforme Fun Works, qui propose une large gamme d’applications pour chaque classe. Parmi elles, l’application « Maths 5ème » permettant aux élèves de 5ème de pouvoir améliorer leur niveau dans cette matière. La start-up travaille sur des produits similaires pour toutes les classes du premier cycle. Les exercices fournis par des professeurs sont basés sur les programmes d’éducation en vigueur en Afrique.

Fun Works est déjà utilisée dans plusieurs pays d’Afrique dont le Bénin, le Sénégal, ou encore le Gabon. La start-up a été reconnue à l’international par le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). Elle a été sélectionnée le 15 octobre dernier par l’Union africaine des télécommunications (UAT), lors d’une compétition qui récompense les innovateurs africains.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus