A la Une Afrique Développement Innovation Innovations Marchés financiers Télécommunications Transformation digitale Vidéos du jour

Cryptomonnaie : L’eNaira, monnaie virtuelle du Nigeria, enfin lancée

Le Nigeria est devenu lundi le premier pays d’Afrique subsaharienne à avoir lancé une version numérique de sa monnaie, l’e-naira, cherchant à se positionner face à la popularité croissante des cryptomonnaies.

Avec ce lancement, le Nigeria, première économie d’Afrique en matière de PIB et pays le plus peuplé du continent (plus de 200 millions d’habitants), fait figure de pionnier sur le continent, aux côtés du Ghana qui teste depuis septembre son eCedi comme nouveau moyen d’échange.

“Nous sommes devenus le premier pays d’Afrique et l’un des premiers au monde à avoir introduit une monnaie numérique pour nos citoyens”, a déclaré le président nigérian Muhammadu Buhari lors d’une conférence de presse à Abuja.

“Dernièrement, l’utilisation d’espèces dans la conduite des affaires et les paiements a diminué”, a-t-il expliqué. Une tendance selon lui “exacerbée depuis le début de la pandémie et avec la naissance d’une nouvelle économie numérique”.

L’eNaira vise à faciliter les échanges en ligne, selon le président, mais devrait aussi “amener de plus en plus de personnes et d’entreprises au sein du secteur formel et ainsi augmenter les recettes fiscales du pays”, a-t-il ajouté.

Ces dernières années, les banques centrales à travers le monde explorent des façons de créer des versions numériques de leurs monnaie face à la croissance des paiements effectués sur la toile, mais aussi du fait de l’intérêt suscité par les cryptomonnaies, qui échappent à tout contrôle étatique ou des régulateurs mondiaux.

Or les cryptomonnaies sont très populaires au Nigeria, classé en 2020 troisième utilisateur de “monnaies” virtuelles au monde après les États-Unis et la Russie, par une étude du cabinet de recherche spécialisé Statista.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus