A la UneAfriqueAgricultureAgro-industrieÉconomie

Côte d’Ivoire : hausse de 11 % du prix minimum garanti au producteur de cacao en 2023/2024

En Côte d’Ivoire, la campagne principale de cacao s’ouvre au début du mois d’octobre de chaque année. Pour ce nouvel exercice 2023/2024, les autorités ont opté pour une revalorisation des prix perçus par les planteurs.

En Côte d’Ivoire, le prix d’achat du kilogramme de cacao auprès des producteurs a été fixé à 1 000 francs CFA (1,6 $) pour le compte de la campagne principale 2023/2024 qui a démarré le 1er octobre.

L’annonce a été faite le 30 septembre par Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’Agriculture en marge de l’édition 2023 du Salon International de l’agriculture et des ressources animales (SARA) qui se tient du 29 septembre au 8 octobre prochain à Abidjan.

Si ce tarif affiche une hausse de 11 % par rapport à celui de 900 francs CFA (1,4 $) qui était en vigueur au cours de la campagne précédente, il reste toutefois inférieur à celui en vigueur du côté du Ghana (1,8 $).

Cette revalorisation du prix du cacao intervient dans un contexte où la nouvelle campagne 2023/2024 s’annonce en demi-teinte. Selon les dernières prévisions de l’industrie, la récolte devrait baisser de près de 20 % d’une année sur l’autre à 1,8 million de tonnes.

Il faut noter que le Conseil du Café-Cacao (CCC) avait déjà suspendu en juillet dernier ses ventes par anticipation de la récolte de ladite campagne en raison de la forte saison des pluies qui a affecté les vergers cacaoyers et favorisé plusieurs maladies fongiques. Pour rappel, la filière cacao contribue pour environ 15 % du PIB de la Côte d’Ivoire et génère plus du tiers des recettes d’exportation.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus