A la Une Commerce Consommation Populations Sénégal Vidéos du jour

Consommation : Du sucre “empoisonné” a-t-il vraiment été introduit au Sénégal ?

L’info ou l’infox court sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Du sucre empoisonné aurait été introduit au Sénégal. Faut-il vraiment y croire ? 

Du sucre empoisonné, en circulation dans le pays. Depuis quelques jours, cette “infox” est véhiculée sur Whatsap et autres plateformes numériques. Mais, le directeur du commerce intérieur a tenu à faire quelques précisions.

«Concernant cette affaire de sucre supposé avoir été contaminé ou empoisonné et qui concernerait une cinquantaine de tonnes, qui aurait été introduit sur le marché sénégalais, je voudrais vous dire et vous réaffirmer que cette information est fausse dénuée de tout fondement», a précisé Omar Diallo, Directeur du commerce intérieur.

Il indique que l’importation du sucre obéit à une procédure bien précise notamment en ce qui concerne le contrôle de la qualité à l’importation. «Des échantillons sont prélevées aux fins d’analyse de laboratoire pour déterminer la qualité microbiologique et chimique du produit.  Une fois que le laboratoire aura décidé que ce produit est apte à la consommation humaine, nous nous délivrons derrière l’autorisation de mise à la consommation», explique-t-il.

De plus, souligne Oumar Diallo, les importateurs de sucre, au Sénégal, ne sont pas nombreux. Il s’agit d’une dizaine.  Et à chaque fois qu’un sac de sucre est importé au Sénégal, ses services en font le contrôle de la qualité et en déterminent la destination.

«C’est des Fake-news. Aujourd’hui je suis à même de vous dire que nous avons pris toutes les dispositions pour qu’il n’en soit pas ainsi. D’ailleurs, c’est inimaginable à l’état actuel de l’exécution de la procédure d’importation des produits alimentaires», précise-t-il.

(IGFM)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus