A la UneAfriqueCommerceCoopérationÉconomieExportationsImportationsSénégal

Commerce: Plus de 200 milliards Fcfa d’échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et le Sénégal en 2022

Pour tirer profit des avantages qu’offrent les marchés africains, le ministre ivoirien du Commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrassouba, invite le secteur privé de son pays à conquérir de nouveaux marchés au sein de la Zlecaf.

  1. Souleymane Diarrassouba a participé, pour le compte de la Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur, à la 31e édition de la Foire internationale de Dakar, dont l’ouverture officielle a eu lieu le vendredi 15 décembre 2023, en présence d’une centaine d’hommes et de femmes d’affaires.

Il a prononcé un discours à la cérémonie d’ouverture ; dans lequel il a adressé un message aussi bien aux gouvernants qu’aux secteurs privés des deux plus fortes économies de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

Le ministre ivoirien du Commerce et de l’industrie, a assuré que les dispositions communautaires en matière commercial étaient prises afin d’amener les deux ays à échanger davantage au sein de l’Union avec un marché en croissance qui compte à 150 millions d’habitants.

« La présente cérémonie, plus qu’une opportunité, représente une nécessité d’encourager et de développer les relations de coopération économique et commerciale entre la Côte d’Ivoire et le Sénégal qui affichent une valeur des échanges bilatéraux estimée à 228,549 milliards Fcfa en 2022 », a-t-il dit.

« Nos Etats en liaison avec le secteur privé devront apporter des réponses adaptées aux attentes de nos populations en général et en particulier de cette classe moyenne en forte croissance et exigeante en matière de biens de qualité.

« Nous devons pouvoir relever des défis importants, notamment en matière de la levée des barrières tarifaires et non tarifaires, de la formation de la jeunesse, du renforcement de l’amélioration de l’environnement des affaires, afin de tirer avantage des marchés qu’offre notre continent. », a-t-il dit.

Il a aussi exhorté les secteurs privés des deux pays à aller à la rencontre d’hommes et de femmes d’affaires de référence, de grandes entreprises et de PME à fort potentiel, afin de développer de nouvelles alliances et partenariats stratégiques.

Selon le ministre, « les relations entre la Côte d’Ivoire et le Sénégal, à travers la synergie d’actions entre les investisseurs privés des pays, permettra d’atteindre l’objectif de l’accroissement de nos échanges et de la compétitivité de nos économies ».

« Dans cette perspective, nous nous tiendrons toujours à leurs côtés pour soutenir leurs efforts et les accompagner dans le développement de leurs entreprises, pour un partenariat gagnant-gagnant », a-t-il poursuivi.

Diarrassouba a assuré que les dispositions communautaires en matière commercial offrent la possibilité aux deux pays d’échanger davantage au sein de l’Union avec un marché en croissance qui est estimé à 150 millions d’habitants.

Le renforcement de la relation bilatérale entre Abidjan et Dakar, devrait faciliter la conquête des nouveaux marchés dans le cadre de la Zlecaf. L’évènement a regroupé en plus des officiels, une centaine d’hommes d’affaires des deux pays.

APA

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus