A la Une Afrique Commerce Économie Integration Sénégal

Commerce : Macky Sall prône la promotion du commerce intra-africain

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a prôné lundi, la promotion du commerce intra-africain avec l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continental (ZLECAF) qui devrait aider les pays à améliorer leurs échanges commerciaux.

“Il convient de promouvoir davantage le commerce intra-africain à condition que les pays membres appliquent les textes et ne créent pas des obstacles liés au transport transfrontalier par des tracasseries et autres pratiques indues qui rendent le commerce entre nous difficile”, a-t-il dit.

Le président sénégalais s’exprimait à l’ouverture à Diamniadio de la réunion ministérielle de la 54éme Conférence de la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies.

A ce propos, il a souligné que l’absence d’infrastructures entre nos pays est ’’un facteur de blocage’ ’de la ZLECAF.

“Si on ne peut pas se rendre d’un pays à un autre rapidement par le chemin de fer ou par la route, les échanges entre nos pays seront difficiles’’, a-t-il ajouté.

“L’infrastructure de base, c’est le chemin de fer, la route, pour la réussite de la ZLECAF qui ne peut pas prospérer sans les échanges de marchandises’’, a relevé le président Sall.

Il a salué l’initiative de mise en place d’une plateforme par l’UA, la CEA, la ZLECAF et Afrique Eximbank qui a facilité pendant la crise sanitaire l’achat groupé de vaccins et de produits de lutte contre la Covid-19.

C’est pourquoi, il a encouragé “vivement la pleine opérationnalisation de ce mécanisme de facilitation du commerce électronique”

Il a salué la capacité de résilience des pays africains par rapport aux chocs extérieurs. Selon lui, “pour résister à cette crise sanitaire et faire face aujourd’hui à la crise en Ukraine, il faut être résilient pour rester encore debout’’.

La 54ème Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (CoM2022) à l’initiative de la Commission économique pour l’Afrique, a été ouverte mercredi, par une réunion d’experts durant trois jours, ensuite par celle ministérielle de deux jours.
APS

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus