A la UneAfriqueCommerceÉconomieExportationsGouvernanceImportations

Commerce international : Uniwax a achevé le 3e trimestre avec une perte de 1,4 million dollars à cause de l’embargo sur le Niger

Le commerçant ivoirien de tissus-pagnes sous les marques Uniwax et Woodin a déclaré une baisse de 397,5 % de son résultat net à fin septembre 2023. La société ivoirienne de textile, Uniwax a déclaré une perte nette de 879,4 millions FCFA (1,4 million $) au 3e trimestre 2023.

Ce résultat traduit une baisse de 397,5 % par rapport au bénéfice net de 295,6 millions FCFA que le producteur de tissus colorés avait réalisé au 3e trimestre 2022.

Dans ses résultats financiers à fin septembre 2023, publiés mardi 31 octobre, Uniwax justifie cette contre-performance non seulement par la baisse de la demande de tissus-pagnes du fait de l’inflation, mais aussi par « les difficultés de paiement en devises par certains clients hors Uemoa et les effets de l’embargo sur le Niger, l’un de ses plus gros marchés à l’export ».

Bien qu’Uniwax évoque l’embargo du Niger, l’entreprise cotée sur la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) n’avance pas de chiffres permettant de mesurer l’ampleur de cet embargo sur son activité.

Certes, le fabricant de pagnes wax exporte ses produits dans plus d’une dizaine de pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, mais le Niger représente un marché phare, selon Uniwax. Et, du fait de ses conditions de marché défavorables à l’export tout comme sur son marché local, le chiffre d’affaires de l’entreprise a baissé de 18,9 % pour s’établir à 23,7 milliards FCFA à fin septembre 2023.

Là encore, il faut noter que les revenus d’Uniwax étaient déjà en baisse depuis le 1er trimestre 2023. Au 31 mars dernier, le chiffre d’affaires de cette entreprise s’était contracté de 16 % pour se situer à 9,3 milliards FCFA, à cause de la baisse des volumes de produits vendus.

Se montrant optimiste, Uniwax s’attend à une amélioration de ses ventes au cours du dernier trimestre 2023, comptant sur les célébrations de fin d’année. Toutefois, l’entreprise reste prudente quant aux aléas du contexte international et régional.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus