A la UneAfriqueAfriqueAgro-industrieÉconomieImportationsSénégal

Commerce coopération : Le Sénégal réfléchit à l’importation de produits laitiers ougandais

En Ouganda l’industrie laitière est l’une des plus dynamiques du secteur agricole. Le pays qui enregistre depuis quelques années une croissance de son excédent de production cherche de nouveaux débouchés en dehors de la sous-région est-africaine.

Le Sénégal étudie les possibilités pour importer du lait et des produits laitiers depuis l’Ouganda. C’est ce qu’a laissé entendre le président Macky Sall durant une visite à son homologue ougandais Yoweri Museveni entre le 17 et le 19 juillet.

L’initiative s’inscrit notamment dans le cadre d’une volonté commune des deux pays de renforcer leur coopération bilatérale dans plusieurs domaines clés, dont le commerce, la coopération technique et la coopération dans les relations politiques et diplomatiques en Afrique.

Le Sénégal est le deuxième importateur de produits laitiers de la sous-région ouest-africaine après le Nigeria. Selon les données de l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), le pays a importé pour près de 89 millions $ de produits laitiers en 2021 pour combler son déficit de production qui s’élevait à plus de 32 000 tonnes.

Pour l’Ouganda, qui souhaite diversifier ses débouchés, l’accès au marché sénégalais devrait lui permettre d’écouler son surplus laitier tiré par une production, dont le volume est passé à 3,2 milliards de litres en 2021/2022 contre 2,8 milliards un an plus tôt.

Il faut rappeler que dans le cadre de cet objectif, le pays d’Afrique de l’Est a entamé en février dernier des pourparlers avec l’Algérie, premier importateur de produits laitiers en Afrique en vue de conclure un accord d’approvisionnement.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus