A la Une Afrique Agenda du Business Agriculture Internationale Management & Stratégie Médias & Com Mining, Oil & Gas Sénégal Tourisme & Hôtellerie Uemoa & Cedeao

Cinq chefs d’Etat à la 8ième édition de l’Africa CEO Forum du groupe Jeune Afrique

Au 57 bis, rue d’Auteuil à Paris, c’est présentement le branle-bas, en liaison avec l’équipe d’Abidjan, chargée de gérer avec minutie les détails d’une rencontre internationale de l’envergure de l’Africa CEO Forum.

En effet, toutes les équipes de Jeune Afrique, le magazine panafricain qui fête cette année ses soixante ans d’existence, sont à pied d’oeuvres pour mettre la dernière main aux préparatifs de la 8ième édition du rendez-vous vous annuel des dirigeants africains d’entreprises, dénommée “Africa CEO Forum”.

La particularité de l’édition de cette année est que pour la première fois, cinq chefs d’Etat africains participeront à la rencontre qui aura lieu à Abidjan, les 8 et 9 mars 2020, où il est attendu 1800 participants. Outre, Alassane Ouattara, dont le pays accueille le forum, Paul Kagame du Rwanda, Macky Sall du Sénégal, Mahamadou Issoufou du Niger, Filipe Nyusi du Mozambique et le vice-président du Nigeria, Yemi Osinbajo, sont aussi attendus sur les rives de la lagune de l’Ebrié.

Lancé en 2012, Jeune Afriqie précise que “l’Africa CEO Forum est une plateforme qui reunit chaque année des décideurs des plus grandes entreprises africaines, des investisseurs internationaux, des dirigeants de multinationales, des chefs d’État, des ministres et représentants des principales institutions financières actives sur le continent”. La rencontre s’est en effet imposée comme le “rendez-vous de référence du secteur privé africain”.

Les participations au plus niveau de dirigeants africains confirment, selon Jeune Afrique, “la vocation de l’Africa CEO Forum à être une plateforme de dialogue public-privé et à apporter des solutions concrètes aux grands enjeux de développement, à l’heure où l’Afrique doit résolument renouer avec une croissance soutenue et inclusive”.

A cette grand’messe annuelle des dirigeants d’entreprises établies en Afrique, firmes à capitaux africains ou filiales de grands groupes internationaux, les problématiques liées à l’émergence d’un secteur privé afrique dynamique seront débattues. Éventuellement, la question du franc CFA, futur éco, ainsi la prochaine zone économique continentale seront aussi au centre des discussions.

Jeune Afrique le souligne d’ailleurs : “à l’heure où le passage du franc CFA à l’eco devient un enjeu politique et économique majeur, pour la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) en particulier et l’Afrique en général, et à la veille de la mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlec), les leaders politiques placeront notamment au cœur des discussions la réussite de l’intégration économique en Afrique”.

Ainsi, plusieurs sous-thèmes seront abordés comme “la liste des secteurs à protéger, protections anti-dumping, définition et application des règles d’origine, mise à niveau des cadres légaux, calendrier de mise en œuvre et monnaie unique”, etc.

Satisfaits de la confirmation de cinq chefs d’Etat, les organisateurs du forum sont d’avis que “la participation des plus hauts représentants de Côte d’Ivoire, du Rwanda, du Sénégal, du Niger, du Mozambique, ainsi que celle du vice-président du Nigeria, première puissance économique du continent, confirment la vocation de l’Africa CEO Forum à être une plateforme de dialogue public-privé et à apporter des solutions concrètes aux grands enjeux de développement, à l’heure où l’Afrique doit résolument renouer avec une croissance soutenue et inclusive”.

S’étant diversifié dans l’événementiel, le groupe Jeune Afrique, créé par Bechir Ben Yahmed, soutient que l’Africa CEO Forum est devenu, en huit édition, alternativement organisées à Genève et à Abidjan, le “lieu de rencontres de haut niveau, de partage d’expériences et de décryptage des tendances affectant le monde des affaires”. Ainsi, selon ses initiateurs, le Forum s’attache à “proposer des solutions concrètes et innovantes pour faire avancer le continent et ses entreprises”.

Dans sa dynamique de promotion d’activités événementielles, le groupe Jeune Afrique a initié d’autres rencontres comme la “Women in Business” et “Family Business”, pour “accroître la représentation des femmes aux postes de décision sur le continent et à accompagner la transformation des entreprises familiales africaines”.

Dans le même sillage, le “Women in Business Annual Leadership Meeting” est une rencontre consacrée aux femmes dirigeantes. Pour finir la boucle, le groupe Jeune Afrique a lancé en 2019 l’Africa CEO Network, “un réseau puissant et influent des décideurs en Afrique qui prolonge l’expérience de l’Africa CEO Forum toute l’année”.

(Avec Jeune Afrique)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus