A la Une Aéronautique Afrique Entreprises Infrastructures Sénégal Transports

Ciel unique africain : Les acteurs réfléchissent sur un plan d’action  prioritaire en gestion à Dakar

Le siège de la Commission africaine de l’aviation civile (CAFAC) à Dakar au Sénégal abrite, depuis le jeudi 30 janvier, la 3e réunion des parties prenantes sur la mise en œuvre du plan d’action prioritaire conjoint pour l’opérationnalisation du marché unique du transport aérien africain (MUTAA). 

Pendant 2 jours, les 30 participants aux travaux planchent sur la mise en place d’une plateforme commune pour tous les partenaires et parties prenantes de l’aviation civile africaine.

Prennent part à ces assisses, les différents intervenants sectoriels dans le processus à l’instar de l’Union africaine, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) , l’International Air Transport Association (IATA), l’ASECNA, l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque mondiale, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), les Communautés économiques régionales (CER).

Au terme des travaux, les résultats seront compilés et contenus dans le rapport qui sera présenté, par Faure Gnassingbé, président de la République du Togo et porte-parole du MUTAA, lors de la 33e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine prévue les 9 et 10 février à Addis-Abeba en Éthiopie.

Projet phare de l’Agenda 2063 de l’Union africaine à côté de la Zone continentale africaine de libre-échange (AfCFTA) et du Protocole sur la libre circulation des personnes, le MUTAA devrait accélérer la connectivité à travers le continent, conduisant ainsi au développement durable des industries de l’aviation et du tourisme, avec une importante contribution à la croissance économique, la création d’emplois, la prospérité et l’intégration de l’Afrique.

(Agence Ecofin)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus