A la Une Afrique Commerce Consommation Energie Gaz Pétrole Populations Vidéos du jour

Carburant et électricité : Le Nigeria dans la tourmente

Alors que le pays peine à satisfaire ses besoins en électricité, les autorités nigérianes ont déclaré lundi avoir déboursé plus de 3,2 milliards de dollars pour soutenir l’approvisionnement en la matière au cours des cinq dernières années.

Le directeur de la banque centrale du pays, a déclaré que les fonds ont été versés aux sociétés de production et de distribution d’électricité pour acquérir des équipements ou acheter des compteurs afin de changer la donne. Mais des analystes estiment que ce n’est pas suffisant.

” Le financement dont vous avez besoin pour le secteur de l’électricité afin de le redresser efficacement est bien plus important que cela. On devrait parler de 15 à 20 milliards de dollars américains. Rien qu’au niveau de la distribution, il y a d’importants déficits de financement. Et des investisseurs du secteur ont affirmé qu’ils n’étaient pas autorisés à appliquer un tarif rentable.“, a déclaré Muda Yusuf, Président directeur général du centre pour la promotion des entreprise privées au Nigeria.

Aucune de ses quatre raffineries n’étant opérationnelle, le géant pétrolier importe la quasi-totalité de ses produits pétroliers raffinés. Pendant des années, les nigérians étant obligés d’utiliser de sources alternatives d’électricité. Mais le prix du diesel a récemment doublé, puis triplé, pour atteindre près de 2,5 dollars par litre la semaine dernière.

“Ce carburant est fini, c’est frustrant et il n’y a pas beaucoup de profit à faire quand on dépense autant d’argent pour l’essence. Comment faire pour gagner plus d’argent ? Ce n’est pas possible, surtout lorsque vous devez donner le meilleur à vos clients.”, explique Olorundare Juwon, styliste et propriétaire d’un atelier de confection à Lagos.

Les perturbations enregistrées la semaine dernière au niveau du réseau électrique du pays, ont affecté de manière accrue, les entreprises de ce pays le plus peuplé du continent. Fonctionner au diesel pour les entreprises devient une option trop onéreuse. Ce dysfonctionnement dans la fourniture de l’électricité a fortement touché la plupart des régions du pays. Les coûts de transport ont également augmenté, accentuant les pressions inflationnistes sur la plus grande économie d’Afrique.

” Ce que nous pensons que le gouvernement peut faire est de renoncer à un certain nombre de taxes sur l’importation de certains de ces produits pétroliers. Le PMS, qui est l’essence, est déjà subventionné, donc le prix est fixe et le gouvernement prend également un coup majeur sur les coûts pour le faire.”, explique Muda Yusuf.

Selon le rapport du Fonds monétaire international publié en 2019, le problème de l’électricité fait perdre à l’économie nigériane environ 29 milliards de dollars par an.

Cette semaine, le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a promis une solution aux problèmes de carburant et d’électricité. Mais d’ici là, des millions de personnes et d’entreprises continueront d’en payer le prix.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus