A la Une Afrique BTP & Infrastructures Développement Routes Transports

Burkina Faso transports et infrasctructures : les péages routiers ont rapporté près de 14 millions USD en 2019

Au Burkina Faso, les recettes des péages routiers ont atteint 14 millions $ l’an dernier. Gérés par le Fonds spécial routier (FSR), 3 nouveaux péages modernes seront construits d’ici décembre. En plus de générer plus de revenus et de décongestionner le trafic, ils contribueront à financer l’entretien routier.

La gestion des péages routiers au Burkina Faso, assurée depuis 1998 par le ministère des Finances, a été transférée en 2018 au FSR. Selon le président du conseil d’administration Franck Tapsoba, l’entreprise a généré plus de 7,65 milliards FCFA ($13,7 millions) de recettes en 2019.

Il l’a fait savoir le 29 septembre à Kotédougou en marge du lancement des travaux de construction de postes de péage routiers modernes dans le pays. Une cérémonie que présidait le Premier ministre Christophe Dabiré.

Selon les autorités burkinabè, les revenus du FSR vont davantage être boostés avec ce vaste chantier de modernisation qui permettra d’assurer le financement de l’entretien routier. Il est prévu la réalisation de trois postes de péages routiers, d’ici la fin de l’année, à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Leur mise en exploitation contribuera en outre à réduire le temps d’attente des usagers de la route dans les postes, et à l’améliorer la surveillance du territoire national avec la mise en place d’un système de vidéosurveillance de dernière génération.

 

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus