A la Une Bourse Finances Internationale

Bourse de Londres : Les investisseurs se remettent de l’annonce d’une tentative d’escroquerie

Les actions de Lekoil, une entreprise pétrolière focalisée sur l’Afrique de l’Ouest, notamment le Nigeria, mais qui est cotée sur le London Stock Exchange, ont recommencé à être négociées après une brève suspension.

En fin de matinée ce mercredi 15 janvier 2020, leur valeur avait déjà gagné 11,6%, mais il n’est pas sûr que les 73,4% perdus la journée précédente dans un volume de 113,4 millions de titres cédés, seront rattrapés.

En effet, les responsables de Lekoil ont fait peur aux investisseurs en affirmant dans un communiqué que deux administrateurs indépendants avaient été nommés, afin d’enquêter sur un accord de prêt d’un montant de 184 millions $ avec la Qatar Investment Authority, qui pourrait s’avérer frauduleux. « La société contactera rapidement les autorités compétentes dans certaines juridictions pour ce qui semble être une tentative de fraude à l’encontre de Lekoil », peut-on lire dans le document.

Lekoil avait en effet annoncé que cette ressource permettra de développer les travaux entamés sur un nouveau champ pétrolier obtenu dans le cadre d’un permis de prospection pétrolière. L’annonce le 2 janvier 2020 de la conclusion de cet accord de prêt, avait séduit les investisseurs de la Bourse de Londres et la valeur de son action avait bondi de près de 98% dans les trois jours suivants.

L’entreprise dit avoir été la victime d’une organisation qui a utilisé une façade complexe pour se faire passer pour des mandataires du Qatar Investment Authority, l’entité souveraine en charge des investissements au profit de l’émirat du Qatar, et qui possèdent de nombreux intérêts dans le secteur énergétique à travers le monde.

Elle dilue toutefois l’impact de cette tentative d’escroquerie, et explique que son exposition financière est limitée à 600 000$. Cette somme représente les frais juridiques ainsi que le montant versé à Seawave Invest (société de conseil indépendante spécialisée dans les transactions transfrontalières notamment en Afrique). Cette actualité ne manquera pas d’attirer l’attention.

Olalekan Akinsoga Akinyanmi, le fondateur et directeur général de Lekoil, est un ancien de l’univers des investissements et a acquis une solide réputation dans la négociation des transactions sur le financement des projets énergétiques lorsqu’il officiait comme responsable des projets énergétiques à l’international d’AllianceBernstein, un gestionnaire de fonds basé à New York et qui gère près de 400 milliards $ au profit de ses clients.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus