A la Une Afrique Fiscalité Innovation Production Télécommunications Transformation digitale Vidéos du jour

Bitcoin : Le fisc sud-africain vigilant face à la montée des cryptomonnaies

Le fisc sud-africain sévit contre les commerçants de cryptomonnaie. L’administration fiscale sud-africaine a appelé les commerçants à déclarer leurs gains et pertes de leurs actifs cryptographiques. Sinon, une peine grave sera encourue.

” Ils doivent faire très attention à la façon dont ils divulguent leurs transactions cryptographiques dans leurs déclarations de revenus. Certains peuvent ne pas avoir été inclus par erreur et avoir démontré par erreur qu’il n’était pas imposable et ils devraient corriger cela. D’autres l’ont peut-être inclus et déclaré comme un gain en capital plutôt qu’un gain de revenu. La différence est assez importante d’un point de vue fiscal. Une plus-value est imposée à 18 % alors que l’impôt sur les gains est de 45 %”, explique Mansoor Parker de chez ENS Africa.

La non-conformité s’avère toujours être un problème dans l’espace des actifs cryptographiques chez les Sud-Africains. Cela découle en grande partie d’une incompréhension des lois fiscales applicables au trading de crypto.

Depuis quelques années, les régulateurs sud-africains ont décidé d’être plus regardants sur les actifs cryptographiques. Dans un effort pour obliger les commerçants de crypto à se conformer aux lois fiscales locales, le fisc sud-africain s’est lancé dans une campagne de recrutement en mettant l’accent sur l’emploi d’auditeurs plus qualifiés.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus