A la Une Assurance Routes Sénégal Transports

Assurances – Paiement des indemnités aux sinistrés : La durée légale ramenée à 4 mois !

Le délai de paiement des indemnités aux sinistrés va être réduit. De 8 mois, il va passer à 4 mois. Des experts sont en conclave pour proposer le texte. Cet effort vise à doter le secteur d’une plus grande part de marché, même si 400 milliards Cfa auraient été investis dans l’économie sénégalaise par les sociétés d’assurances.

Ça bouge au niveau de la réglementation du secteur des assurances. «Actuellement un comité d’experts se réunit à l’hôtel Novotel de Dakar pour revoir à la baisse les délais d’indemnisation. Ces délais vont être ramenés à moins de 4 mois alors que le texte en vigueur prévoit 8 mois», a informé Adama Ndiaye, l’ancien président de la Fédération des sociétés d’assurances et de droit national africaines (Fanaf) lors de la conférence de presse annonçant la tenue de leur 46ème Assemblée générale. Adama Ndiaye, qui se désole qu’on «n’entende que des récriminations», a aussi affirmé que le secteur «paie chaque année, 40 et 50 milliards Cfa d’indemnités aux sinistrés». Une somme importante au regard des chiffres en Afrique.
«En 2021, les chiffres d’affaires cumulés des sociétés d’assurances et de réassurances sont de 226 milliards, avec une progression de 11% pour les assurances non vie et 8,7% pour les assurances vie. En termes de placement, plus de 400 milliards cfa ont été investis dans l’économie sénégalaise», a ajouté Souleymane Kane, le président Comité exécutif de la Fanaf. Malgré ce constat, les assureurs demeurent persuadés que des efforts restent à faire dans certains domaines. «Le taux de pénétration du marché des assurances est de moins de 2% du Pib au Sénégal alors qu’en Afrique du Sud il est de 15%. Il est important de voir comment renforcer la pénétration. En même temps, le digital peut être un facteur complémentaire», a ajouté le président de la commission de la communication de la Fanaf. C’est tout l’intérêt de la 46ème Assemblée générale de la Fanaf.
En effet, du 23 au 25 mai, Dakar va recevoir plus de 850 professionnels du monde entier, pour échanger sur l’Assurance. Le thème choisi est Risques systémiques : Assurances et Résiliences. 3 sous-thèmes ont été identifiés. Il s’agit des risques systémiques, de la digitalisation et de la dématérialisation et enfin les métiers des assurances.
Revenant sur l’importance de cette 46ème Assemblée générale, Souleymane Kane a affirmé qu’en «termes de chiffre d’affaires, la Fanaf, ce sont 1356 milliards Cfa, 6947 agents, 636 milliards Cfa de sinistrés payés, 2761 milliards Cfa de placement dont 31 milliards au Sénégal». Ces chiffres venant des pays qui utilisent le Franc Cfa cachent mal la présence faible de l’Afrique dans le marché mondial des assurances. «La présence de l’Afrique dans le chiffre d’affaires des assurances est faible parce qu’on n’a pas la culture des assurances et le pouvoir d’achat est aussi faible. Donc, nous travaillons à offrir des services adaptés tels que le micro-assurance», a affirmé Souleymane Kane.
LEQUOTIDIEN

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus