A la Une Coopération Emploi Populations Sénégal

Appui à la coopération décentralisée franco-sénégalaise : 12 nouveaux projets ont été validés

Dans le cadre de l’appui à la coopération décentralisée franco-sénégalaise, 12 projets ont été validés. Ces projets, proposés par des collectivités partenaires, portent sur des thématiques comme l’emploi des jeunes et des femmes et sur des questions environnementales.

Ce sont 12 projets de plus qui ont été validés dans le cadre du dispositif conjoint d’appui à la coopération décentralisée franco-sénégalaise. Lors d’une réunion tenue hier, le comité de sélection, qui a étudié cette année 15 projets, en a retenu 12.
Revenant sur l’importance de ce dispositif pour les communautés, le directeur de Cabinet du ministre des Collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement du territoire renseigne que de «2015 à maintenant, ce sont 81 projets représentant un montant d’1 milliard 700 millions qui a été co-financé au profit des collectivités partenaires». Sur les thématiques des projets, Gaye Abou Ahmad Seck souligne qu’il y a «une prédominance de projets environnementaux qui promeuvent l’emploi des jeunes et des femmes». Une thématique en adéquation avec la politique du chef de l’Etat, notamment avec le programme «Xëyu ndaw ñi» pour faire en sorte que les jeunes soient formés et puissent avoir des débouchés économi­ques. D’après M. Seck, «tout cela se passe sur nos territoires». C’est ce qui explique, précise-t-il, «la politique de renforcement des moyens financiers techniques des collectivités territoriales qui devront porter le développement». Insistant sur la transparence dans ce dispositif, le directeur de Cabinet du ministre des Collectivités territoriales précise que tout se fait sur la base d’un «appel à projets ouvert à toutes les collectivités partenaires». Ainsi, affirme-t-il que c’est une répartition équilibrée avec une forte implication de la diaspora sénégalaise. «Les projets qu’on examine ont été déposés par les collectivités. Le comité technique s’est déplacé sur le terrain. Les projets sont instruits à l’aune des réalités locales», a-t-il assuré.
Abondant dans le même sens, Christine Moro, ambassadrice déléguée pour l’Action extérieure des collectivités territoriales au ministère français de l’Europe et des affaires étrangères, a fait savoir que «chaque projet a fait l’objet d’une instruction en étroite collaboration avec les autorités locales concernées». Saluant le dynamisme noté avec ce dispositif, Mme Moro fait remarquer qu’il y a une progression. Et de se réjouir : «Nous avons le bonheur de constater que de nouvelles collectivités s’inscrivent dans ce dispositif con­joint.» Concernant le financement de ces projets, Mme Moro déclare que le dispositif bénéficie d’un soutien conjoint des deux gouvernements. «Nous mettons à disposition 300 mille euros. Le gouvernement du Sénégal met la même somme», a-t-elle dit.
Le directeur de Cabinet du ministre des Collectivités territoriales a également annoncé la création prochaine d’une direction de la Coopération décentralisée. D’après M. Seck, l’objectif est de «donner plus de force et de vigueur à cette coopération décentralisée». «Une réflexion est en cours pour une direction de la Coopération décentralisée visant à renforcer la visibilité et le portage de ces projets», a-t-il informé.

(LEQUOTIDIEN)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus