A la UneAfriqueÉconomieFinancementSénégal

Amélioration du revenu des bénéficiaires : La BID met sur pied le Promise d’un coût de 47 milliards F CFA

Pour améliorer le revenu des bénéficiaires, à travers le renforcement de l’accès durable de la majorité de la population à des services financiers islamiques adaptés sur l’ensemble du territoire national, la Banque islamique de développement (BID) a mis sur pied le Promise. Le coût de ce projet est de l’ordre de 47 milliards F CFA.

La cérémonie officielle de l’atelier de validation des notes de synthèse sur les chaînes de valeur qui se tient pendant trois jours a été présidée hier par la coordinatrice nationale du Programme de développement de la microfinance islamique au Sénégal (Promise).

Pour Néné Fatoumata Tall, cet atelier vise à identifier les potentialités, en adéquation avec les axes du PSE, susceptibles de faire capter des financements et faciliter les prises de décision au sein des systèmes financiers décentralisés (SFD).

Selon elle, le gouvernement du Sénégal, en partenariat avec la Banque islamique de développement (BID), a mis sur pied le Promise pour diversifier les sources de financement des jeunes et des femmes évoluant dans les secteurs prioritaires du PSE, surtout en milieu rural.

D’un coût global de 47 milliards F CFA, ce programme a pour objectif général d’améliorer le revenu des bénéficiaires, à travers le renforcement de l’accès durable de la majorité de la population à des services financiers islamiques adaptés sur l’ensemble du territoire national.

Mais sa véritable finalité, d’après elle, est de voir la branche de la microfinance islamique devenir performante et inclusive au service d’une économie émergente, dans une société solidaire. Pour y parvenir, le Promise ambitionne de soutenir l’élaboration d’un cadre réglementaire favorable à la microfinance islamique, renforcer les capacités des institutions de microfinance participantes et celles des bénéficiaires finaux, mettre à disposition des lignes de refinancement en microfinance islamique.

L’atteinte de ces objectifs spécifiques, a-t-elle expliqué, permettra d’installer définitivement la microfinance islamique au Sénégal et de réduire le taux d’exclusion financière des bénéficiaires ainsi que le financement des projets des secteurs prioritaires du Plan Sénégal émergent (PSE). “Notre programme accorde une place de choix aux chaînes de valeur, en particulier celles relevant des secteurs prioritaires du PSE. C’est pourquoi, dans notre stratégie d’intervention, nous avons prévu d’accorder 60 % de l’enveloppe des financements aux chaînes de valeur.

Pour rappel, dans la perspective de mieux accompagner le financement des acteurs des chaînes de valeur, une mission avait été menée en 2020, en vue de produire des notes de synthèse sur sept chaînes de valeur, que sont le riz, le maïs, l’anacarde, la pêche artisanale, le ‘’bissap’’, le sel et l’élevage (bétail-viande). Les résultats de cette étude nous serviront de base de travail pour l’identification des opportunités d’affaires susceptibles de capter les financements prévus dans le cadre du programme.

Cet atelier, d’une importance capitale, nous permet de valider les notes de synthèse sur les chaînes de valeur citées plus haut. Ce travail de validation de ces notes ne saurait se faire sans votre forte implication, en tant qu’acteurs directs ou structures de soutien. À la suite de nos travaux, les résultats des notes de synthèse seront approfondis par la mission d’analyse détaillée des chaînes de valeur retenues et les résultats finaux permettront aux acteurs de travailler à l’amélioration, à l’institutionnalisation et à la structuration de la demande de microfinancement islamique au Sénégal”, a indiqué la coordinatrice du Promise.

En outre, elle a précisé que pendant ces trois jours d’atelier, les expériences et les connaissances pointues dans les domaines respectifs d’intervention des participants leur permettront d’apporter des amendements et des observations nécessaires, d’actualiser les données du rapport de mission et de le valider.

EnQuete

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus