A la Une Agriculture Agro-industrie Développement Sénégal

Agro-Industrie – Agropole ouest : Macky lance les travaux jeudi

Le Président Macky Sall procédera jeudi 4 août 2022, au lancement des travaux de l’agropole ouest de la zone de l’entente intercommunale Malicounda-Nguéniène-Sandiara, informe le ministère du Développement industriel et des Petites et moyennes industries.

 Le programme relatif à la création d’agropoles, visant à «renforcer la valeur ajoutée des produits agricoles et à réduire la dépendance aux importations de produits agroalimentaires», se poursuit. Après avoir démarré les agropoles sud et centre, le ministère du Développement industriel et des Petites et moyennes industries est à pied d’œuvre pour lancer le projet de zone de transformation agro-industrielle de l’Ouest dénommé «Agropole ouest», situé dans la zone de l’entente intercommunale Malicounda-Nguéniène-Sandiara. Les travaux de ce pôle de croissance devraient être lancés ce jeudi, 4 août 2022, par le Président Macky Sall, selon les services de Moustapha Diop, ministre du Développement industriel et des Petites et moyennes industries.
La réalisation de «l’Agropole ouest», le troisième du genre après ceux du Sud (Ziguinchor, Kolda et Sédhiou) et du Centre (Kaolack, Kaffrine, Fatick et Diourbel), entre dans le cadre de l’opérationnalisation du Plan Sénégal émergent (Pse), notamment en son pilier relatif à la transformation structurelle de l’économie et à la croissance. Il vise essentiellement à améliorer les conditions de vie des populations, particulièrement les jeunes et les femmes.
En ce sens, la forêt de Bala­bougou a été déclassée sur une superficie de plus de mille hectares, par décret n°2020-469 du 13 février 2020 pour le compte de l’Entente intercommunale de Malicounda, Ngué­niène et Sandiara, dans le but de l’érec­tion de l’Agropole ouest.
Mais auparavant, des agriculteurs et éleveurs du département de Mbour avaient fait des pieds et des mains pour freiner le déclassement de cette forêt. Dans tous leurs états, ces derniers considéraient que l’érection de l’agropole serait une menace sur le plus grand foyer de transhumance du centre-ouest du Sénégal.
Le président de la Répu­blique devrait profiter de l’occasion pour les rassurer, leur montrer que le projet va constituer une véritable aubaine, notamment pour les jeunes en quête d’un emploi.
A travers ce projet, les filières laitière, avicole, horticole seront valorisées.
En ter­mes de retombées fi­nancières, environ 17 milliards de francs Cfa sont attendus, avec la création de 3000 em­plois directs et 8000 emplois indirects dans cet agropole de la zone ouest, d’après les services de Moustapha Diop. Le gouvernement veut, via cet agropole, faire du redéploiement industriel une réalité, car 98% des industries sont re­groupés entre Dakar et Thiès.
LEQUOTIDIEN

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus