A la UneAfriqueAgricultureCommerceConsommationExportationsImportationsSénégal

Agriculture : à Potou, les Producteurs d”Oignons s’insurgent contre la rétention de l’oignon opérée par certains gros producteurs et commerçants

L’alerte est faite par les producteurs de Potou dans la Grande Niayes dans la région de Louga  regroupés autour de M. Souleymane Bà  membres   de la Société de Coopératives Agricoles  de Niàyem Potou (SOCOPAN)  dont il est le Secrétaire Général et de l’Association des Unions des Groupements de Producteurs  de l’Arrondissement de Sakal (UGPAS) dontt il est le Président  et porte parole

Le constat relève du fait qu’il n’ya pas cette année  beaucoup de production d’oignons et les commerçants ont tout acheté coïncidant  avec la première campagne oû toute la production est passée entre leurs mains  et  qui sont présentement entrain de spéculer sur le marché à des prix flambants hors de portée à  quelques jours de la Tabaski .

 

En réalité informe Souleyane Bà” cette situation ne profite pas aux petits producteurs et estime que l’augmentation voire la flambée  des prix sur l’oignon résulte de la rétention opérée par les banas banas et gros  commerçants.

En effet, le besoin en oignons actuellement est de 30.000 tonnes alors que la production locale est de 50.000 tonnes.

Ce qui déduit qu’il ya effectivement une rétention  de stocks qui ne se justifie pas dont déplorent souleymane Ba et ses amis et qui a entrainé l’ouverture tôt du marché d’importation de l’oignon avec les prévisions annoncées par l’état de 10.000 tonnes par  le Ministre du Commerce  de la consommation et des PME garant de la protection des consommateurs et de la défense contre les pratiques spéculatives  du fait qu’à  quelques jours de la fête de la Tabaski l’on  note que le marché de l’oignon fait l’objet de spéculations.

 

Cette situation  est récurrente à pareile époque à l’approche de la Tabaski ..et l’état marque toujours sa présence pour déjouer le piège des banas banas et gros commerçant en prenant des  mesures nécessaires pour éviter les spéculations sur les prix des denrées notamment l’oignon.pour stabiliser le prix et protéger ainsi le consommateur au même titre que le producteur

C’est dans le méme .élan que s’inscrit la démarche des producteurs de Potou- réunis autour de la Coopérative  qui sont aujourd’hui entre 400 et 500 f le kg différent du prix du marché entre 700 et 800 fr ce  qui est anormal.

Les producteurs sont très vulnérables aujourd’hui car bientôt c’est le démarrage de la deuxième campagne d’ici la fin du mois de Juin au mois de Juillet pour l’oignon rouge le “Sonsa” qui est la principale  campagne oû les producteurs investissent beaucoup de moyens et qui risque d’étre hypothéquée.

Face à cette situation les producteurs estiment qu’il fallait alerter les acteurs mais aussi les consommateurs, l’état  et les différents  partenaires pour  dénoncer les prix pratiqués par les banas banas et gros commerçants  sur le marché  et qui sont différents de ceux pratiqués par les producteurs .

Ils estiment en outre que face à cette situation ,  l’état doit impérativement réduire la distance entre les producteurs et les consommateurs de manière à les rapprocher  pour la satisfaction  des  besoins .

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus