A la Une Afrique Coopération Environnement Vidéos du jour

Afrique : Le Pérou et le Rwanda portent un projet contre les déchets plastiques

Le monde croule sous le poids des déchets plastiques. Alors que se déroule à Nairobi au Kenya, le sommet des nations unies sur l’environnement, le Rwanda et le Pérou, défendent un projet qui vise à rendre les producteurs responsables de l’ensemble du cycle de vie des produits plastiques.

” La demande du Rwanda et du Pérou, qui s’inscrit dans une approche de la gestion de la pollution plastique fondée sur le cycle de vie complet, peut donner des résultats positifs. Si les fabricants et les détaillants sont tenus responsables de la réduction et du recyclage des emballages plastiques, nous remporterons la guerre contre les déchets plastiques.”, explique Claude Bucyensenge, directeur de Rwanda Agroplastic.

L’idée s’articule autour de l’élaboration d’un cadre juridique international contraignant couvrant le cycle de vie des plastiques couplé d’une approche circulaire de ces matières.

” Eh bien, nous devons célébrer ce que le Rwanda essaie de faire parce que nous savons que sur le continent, le Rwanda continue de mener avec respect, ils ont été le premier pays à interdire le plastique à usage unique. Des pays lui ont emboîté le pas. C’est un pays qui a de la crédibilité en ce qui concerne cet agenda. … ’’, souligne Wanjira Mathai, vice-présidente et directrice régionale pour l’Afrique à l’Institut des ressources mondiales.

Mais une dose de civisme est aussi nécessaire. Alors qu’un rapport commandé par le Fonds mondial pour la nature prévoit que la pollution plastique dans les océans du monde pourrait quadrupler d’ici 2050.

” Les gens jettent des déchets plastiques dans les champs et ailleurs dans la nature et cela pose des problèmes. Nous devons changer le comportement de ces personnes, afin qu’elles ne dispersent pas ce plastique partout. Je pense que cela réduira le risque d’endommager l’environnement et facilitera leur collecte pour le recyclage des déchets plastiques.”, a déclaré le directeur de Rwanda Agroplastic.

Selon le document du Fonds mondial pour la nature, la quantité de microplastiques marins pourrait être multipliée par 50 d’ici la fin du siècle.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus