A la Une Économie Emploi Sénégal

Administration – Revalorisation des salaires des agents : La généralisation effective dès le 3 août 2022

Les mesures de revalorisation salariale seront généralisées au profit de tous les autres corps de l’Administration, notamment les magistrats, les agents des hiérarchies A, B, C, D et E, dès le mercredi 3 août 2022 par émission spéciale, annonce la Direction de la solde via un communiqué.

 A l’instar des agents des secteurs de l’éducation, de la santé, des Forces de défense et de sécurité, des administrateurs civils et des autres sortants de l’Ecole nationale d’administration (Ena) dont les salaires ont été revalorisés à l’occasion du paiement des salaires des mois de mai, juin et juillet 2022, tous les autres corps de l’Administration, notamment les magistrats, les agents des hiérarchies A, B, C, D et E, devraient bientôt bénéficier de ces «mesures exceptionnelles». Si l’on se fie au communiqué de la Direction de la solde du 29 juillet 2022, la mesure sera effective «dès le mercredi 3 août 2022 par émission spéciale».
Malgré tout, le Syndicat national des agents de l’administration du commerce (Synacom) continue de revendiquer entre autres, «l’alignement de la rémunération des commissaires aux enquêtes économiques et des contrôleurs du contrôle économique à l’aune des autres sortants de l’Ecole nationale d’administration (Ena), ainsi que la revalorisation salariale des autres agents du département» et maintient son plan d’actions.
Après une grève générale de 72 heures (du 19 au 21 juillet 2022), Adama Mohamed Mbaye, Secrétaire général du Synacom, et ses camarades ont décidé de remettre ça. En conférence de presse mercredi dernier, ils ont prévu de décréter encore un autre mot de grève de 72 heures, à compter du mercredi 10 au vendredi 12 août 2022, pour exiger du gouvernement, le respect de leurs points de revendication.
«Il est dit dans le communiqué que les mesures de revalorisation seront généralisées dès le 3 août 2022. On attend que cette décision se concrétise. Car il s’agit d’un communiqué vague, général destiné au grand public. On ne sait pas qui est concerné et qui ne l’est pas. Le texte ne nous est pas destiné. Il est destiné au grand public. On veut être prudents. On ne veut pas s’avancer sur des choses qu’on ne maîtrise pas. A partir du 3 août, on pourra se prononcer», a expliqué hier Adama Mohamed Mbaye joint par téléphone.
Revenant sur les impacts de leur grève générale qu’ils ont observée du 19 au 21 juillet, les syndicalistes ont fait état d’une situation qui a entraîné de lourdes pertes pour l’économie sénégalaise avec le ralentissement des activités portuaires et des frais de surestaries pour les opérateurs évalués à plusieurs centaines de millions. En effet, disent-ils avoir bloqué «toutes les activités d’enquête, de contrôle et de surveillance du marché ; l’ensemble des opérations de délivrance de documents administratifs tels que : la déclaration d’importation de produits alimentaires (Dipa), les autorisations Fra, les certificats de qualité, les bordereaux de vérification et de conditionnement, les autorisations d’importation d’instruments de mesure, les certificats de conformité, les licences d’exportation de ferraille, les cartes «commerçant», les cartes «import-export», les agréments de locaux pour les activités portuaires…».
LEQUOTIDIEN

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus