A la UneAfriqueÉconomieFerroviaireFinancementInfrastructuresSénégalTransports

2e phase du TER : 56 conventions de financement d’une valeur de 1 541,4 milliards de FCFA signées avec la France, à la date du 30 novembre 2023

Train Express Régional TER

Les Premier Ministres du Sénégal et de la France ont tenu, hier 07 décembre 23, une réunion de suivi de la 5e édition du Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais.

Une rencontre entre Amadou Ba et Elisabeth Borne qui a servi de cadre pour les deux parties pour consolider le dynamisme et la densité de la coopération entre Dakar et Paris.

Les deux parties ont, à cette occasion, salué le «niveau stratégique» de cette coopération et «scruter de belles perspectives sur le plan économique, sécuritaire, non sans relever l’intensification de la coopération sportive, dans la perspective des jeux olympiques (JO) de 2024 à Paris et des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de 2026 à Dakar.

Sur le plan bilatéral, les deux chefs de gouvernement ont vivement salué la «qualité et le dynamisme» de la coopération franco-sénégalaise et aussi «la volonté forte, constamment réaffirmée, des deux Chefs d’Etat de consolider les relations multiséculaires» dans le sens de renforcer la coopération, par le biais de l’Agence françaises de développement (AFD) dont sur divers projets dans des secteurs prioritaires comme l’agriculture, l’hydraulique, la santé, l’énergie, l’éducation, le sport, l’habitat, les infrastructures routières et ferroviaires et le développement rural, etc.

Au titre des investissements stratégiques de l’Etat du Sénégal, dans le secteur des infrastructures structurantes, le Premier Ministre du Sénégal, Amadou BA est revenu sur la mise en oeuvre de la deuxième phase du Train Express Régional (TER), a indiqué le BIG Celui-ci a rappelé qu’ à la date du 30 novembre 2023, le Sénégal a signé avec la France 56 conventions de financement pour un montant total de 2,35 milliards d’euros soit, 1 541,4 milliards de FCFA».

Amadou Ba s’est également réjoui de la rétrocession du ter­rain de l’IRD au Campus franco-sénégalais (CFS) pour «maintenir les objectifs de développement et de diversification des formations». En cela, l’Etat envisage de former plus de 1 000 étudiants dans 25 formations (près de la moitié au niveau master, avec pour dominantes le numérique, l’ingénierie, l’agriculture et la santé), tout en répondant aux besoins économiques, et en favorisant la professionnalisation et l’employabilité des jeunes.

Evoquant la stratégie de souveraineté alimentaire du Sénégal, le gouvernement, dans un communiqué, a indiqué que le Premier ministre, Amadou Ba, est revenu sur la pertinence de la démarche sénégalaise soutenue par un financement de l’AFD visant à accompagner sa mise en œuvre, à travers trois interventions d’un montant global de 100 millions d’euros sur les trois ans (2023-2025).

Relativement à la préparation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2026 à Dakar, le PM a salué l’état de la coopération sportive marquée notamment par un financement de l’AFD pour un montant de 15 millions d’euros, rapporte le BIG.

Sur la question de l’émigration, les deux parties ont souligné l’importance de s’accorder autour de stratégies prospectives notamment, pour la migration légale, la migration de la main d’œuvre et les programmes d’échanges.

Vox Populi

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus