A la UneAfriqueÉconomieGouvernanceInfrastructuresRoutesSénégalTransports

Sénégal : le Parlement a approuvé la création de ‘’Autoroutes du Sénégal’’ pour la gestion du réseau routier

Ecofin -Le Sénégal cherche à mettre en place des mécanismes adaptés pour augmenter l’efficacité de son plan de développement du secteur transport.

Au Sénégal, le projet de création d’une société de construction et de gestion des routes a été adopté le 21 novembre par le Parlement. Dénommée « Autoroutes du Sénégal », la nouvelle entité aura aussi pour attribution d’exploiter les autoroutes du pays et d’assurer le suivi et contrôle des entreprises tierces cocontractantes.

« Le Sénégal s’est résolument engagé, depuis les années 2000, dans un programme de développement de ses infrastructures routières et autoroutières. Dans un tel contexte, il importe pour l’État du Sénégal de se doter d’une société chargée de gérer ce patrimoine routier et de rechercher les moyens financiers nécessaires à son développement » a expliqué Mansour Faye, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.

Selon lui, le réseau autoroutier sénégalais s’étend sur environ 531 km, « y compris les projets en cours tels que les tronçons Mbour-Fatick-Kaolack et Dakar-Thiès-Saint-Louis ».

La réforme intervient dans un contexte où le gouvernement déroule une feuille de route dénommée Plan Sénégal émergent (PSE), laquelle intègre des projets structurants d’infrastructure de transport. Pour l’exercice 2024 qui s’annonce, le ministère des Transports a élaboré un budgétaire de 561,7 milliards FCFA. D’après le ministère, 86% de ce montant sera consacré aux dépenses d’investissement.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus