Finances Industrie

Cameroun : le français Castel veut investir dans l’agriculture pour approvisionner en matières premières son industrie brassicole

Le groupe Castel vise un nouveau champ d’investissement en dehors des brasseries (SABC) : l’agriculture. En effet, Pierre Castel, président-directeur général (PDG) du groupe éponyme, à la tête d’une délégation comprenant notamment l’ambassadeur de France près le Cameroun, Christophe Guilhou, a été reçu le 20 décembre dernier, à Yaoundé, par le président Paul Biya. Objet : présenter son nouveau programme d’investissements.

« Le nouveau programme d’investissements présenté par le PDG du groupe Castel au chef de l’Etat porte sur le développement de l’agriculture afin de réduire les importations des matières premières entrant dans la fabrication des produits brassicoles », renseigne la présidence de la République.

Lire aussi : Au Rwanda, les autorités espèrent mettre un terme à l’importation des semences de maïs en 2020 grâce aux efforts entrepris actuellement par l’industrie.

Pour l’heure, Castel indique que 30% de ses intrants sont acquis au Cameroun. Ainsi, la SABC est en partenariat avec 6 000 exploitants agricoles qui lui fournissent localement et annuellement 30 000 tonnes de sucre et 10 000 tonnes de maïs. Il reste donc à couvrir le reste des 70% de besoins en intrants.

Pierre Castel n’a pas donné les détails des nouveaux investissements, mais l’on peut subodorer que les secteurs ciblés sont le maïs et le sucre, produits entrant dans la fabrication des produits brassicoles.

Castel revendique des investissements annuels estimés à 35 milliards FCFA (59 millions $) au Cameroun. Le groupe déclare qu’il génère 15 000 emplois directs et 35 000 emplois indirects dans le pays.

 

Agence Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus