A la Une Afrique Développement Innovations Technologie Télécommunications TIC Vidéos du jour

TIC : Huawei mise sur la création de centres de données en Afrique

À l’heure ou la numérisation se généralise, la société chinoise Huawei très présente dans la sphère des télécoms en Afrique, mise sur la construction de centres de données en collaboration avec les pays africains.

La société chinoise Huawei spécialisée dans le secteur des technologies de l’information et de la communication dit TIC, est plus que présente dans la sphère des télécoms, d’Internet et du déploiement de la fibre optique sur le continent africain. Huawei détiendrait plus de 60 % des installations 3G et 4G.

En 2020, selon Philippe Wang Vice-président des affaires publiques et de la communication de Huawei en Afrique du Nord, 20 % du chiffre d’affaires de l’entreprise a été réalisé en Afrique.

“Huawei est un des partenaires stratégique de l’Afrique, notamment dans l’accompagnement des pays qui souhaitent établir leurs data centre. C’est un sujet très important notamment celui de la souveraineté nationale des pays africains. Nous contribuons dans la création des centres de données et la formation des ressources humaines. Nous sommes fournissons les équipements, la plateforme et pour améliorer la connexion avec les applications des différents partenaires” Philippe Wang Vice-président des affaires publiques et de la communication de Huawei en Afrique du nord.

“On considère que c’est le hardware et software qui feront marcher l’ensemble des stratégies dans ce continent-là. Et je pense que c’est un sujet très important. Ça permet aux pays subsahariens de commencer à avoir leur propre infrastructure pour gérer leurs données ” a ajouté Philippe Wang lors d’une conférence de presse virtuelle.

Huawei figure sur la liste noire des États-Unis et certains pays occidentaux qui craignent la vulnérabilité qu’impose la gérance extérieure des données gouvernementales. Les pays africains eux, semblent faire confiance au géant Chinois. Huawei est présent dans plus de 25 pays avec des infrastructures en cours de construction au Zimbabwe, au Togo, en Zambie et au Mali.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus