A la Une Maritime Pêche Sénégal

Passages de la houle à Mbour : Des pertes de 900 millions enregistrées

La période de l’hivernage est souvent un moment très difficile pour les pêcheurs, surtout ceux de Mbour. Ces derniers sont souvent confrontés aux fortes houles qui font de nombreux dégâts au niveau du parc piroguier. Selon Mbaye Tioufi Ndiaye, le président de l’association Kurel Gui du quai de pêche de Mbour, à partir du mois d’août jusqu’au mois de septembre, ils subissent de nombreuses pertes. «La mer est agitée durant ces mois et nous perdons plus de 800 à 900 millions en dégâts matériels. Beaucoup de pirogues en bois ne peuvent pas résister à la houle.

Les pirogues qui accostent sont souvent brisées ou emportées par les fortes vagues. Alors faute de moyens pour aller sauver ces pirogues, nous ne faisons que constater les dégâts. Certes notre rôle, c’est de surveiller la plage de Mbour à Mballing, mais sans moyen, il est impossible qu’on joue notre rôle», a déploré Mbaye Tioufi Ndiaye.
Cette association, qui s’occupe de la surveillance de la plage, avait sollicité l’appui de la Société des infrastructures navales (Sirn) pour disposer de pirogues en fibre de verre pour mieux faire leur travail. Un appel qui a reçu un écho favorable. Car le Directeur général de la Sirn a offert une pirogue en fibre de verre à cette association, en plus de moteurs et de matériels de pêche. «Nous sommes ravis de recevoir ce don qui va jouer un rôle très important dans la surveillance des plages. Cette pirogue est venue à son heure, parce qu’à partir du mois d’août jusqu’au mois de septembre, nous subissons beaucoup de pertes. Désormais, avec cette pirogue en fibre de verre, même si la mer est agitée, nous pouvons prendre un équipage de 30 personnes pour aller sauver ces pirogues. En plus de cela, nous pourrons aller même en mer pour sauver les pirogues en panne d’essence», s’est réjoui le président de Kurel Gui du quai de pêche de Mbour.
D’ailleurs, il plaide pour le renouvellement du parc piroguier et invite le ministre de la Pêche et de l’économie maritime à mettre en circulation les pirogues en fibre de verre, car elles présentent beaucoup d’atouts pour les pêcheurs.
Venu remettre ce don aux pêcheurs de Mbour, Saliou Samb, le Directeur général de la Sirn, a invité les pêcheurs à changer de comportement dans la façon de pêcher. «Ce don est composé de pirogues en fibre de verre, de moteurs et du matériel de sécurité que nous venons de remettre à l’association Kurel Gui qui s’occupe de la sécurité de toute la plage au niveau de la Petite-Côte. Nous nous réjouissons de pouvoir matérialiser le vœu du Président Macky Sall dans la modernisation du parc piroguier avec des pirogues en fibre de verre. C’est l’occasion d’inviter mes parents pêcheurs à changer de comportement. Aujourd’hui, il faut que nous fassions une pêche responsable et durable et qui profite aux populations et aux pêcheurs», a exhorté Saliou Samb.

LEQUOTIDIEN

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus