A la Une Afrique Agriculture Agro-industrie Commerce Développement Internationale Vidéos du jour

Ouganda : Nouvel objectif pour les exportations de café [Business Africa]

L’heure est au café en Ouganda alors que ce pays d’Afrique de l’Est a relancé une campagne ambitieuse pour devenir le troisième exportateur mondial de café d’ici 2025. Avec près de six millions de sacs de 60 kg expédiés en 2020, la tache semble possible pour le plus grand exportateur de café d’Afrique.

Une nouvelle loi qui ordonne l’enregistrement des agriculteurs et l’application de normes, ainsi que le remplacement des vieux arbres par de caféiers, font partie des mesures pour atteindre cet objectif. Pour l’année caféière en cours, le pays prévoit d’exporter 6,5 millions de sacs sur une récolte totale de huit millions.

Après avoir vu des millions de ses caféiers Robusta décimés par une maladie virale dans les années 1990, les scientifiques ougandais ont commencé à sélectionner de nouvelles variétés résistantes. Le café est la principale culture de rente d’Ouganda et constitue la deuxième source de devises étrangères du pays.

Le Brésil est actuellement le premier exportateur mondial de café, ayant expédié 40,2 millions de sacs en 2020. Le Vietnam se classe deuxième avec 26,4 millions de sacs. Apollo Kamugisha, directeur général par intérim de l’Uganda Coffee Development Authority (UCDA), l’agence chargée de contrôler la culture de café, nous rejoint depuis Kampala pour en dire plus sur la campagne.

L’énigme du charbon en Afrique du Sud
Le gouvernement sud-africain est sous pression pour assainir son approvisionnement énergétique. Le pays compte sur les centrales électriques au charbon pour produire de l’électricité, ce qui en fait l’un des principaux pollueurs au monde. Mais même avec le charbon, le pays ne produit pas assez. Malgré les critiques des défenseurs du climat, Pretoria a déclaré qu’elle avait besoin du charbon pour alimenter son économie chancelante, les alternatives vertes restant coûteuses.

Le Maroc prévoit une forte croissance du PIB en 2021
Après une contraction de 7 % en 2020, l’économie marocaine devrait croître de 6,2 % cette année, soutenue par une bonne récolte agricole, selon la Banque centrale. La reprise économique du royaume a également été favorisée en partie par un solide programme de vaccination qui l’a vu rouvrir plus rapidement que le reste de l’Afrique.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus